Binge drinking et alcools forts : les parents ne savent pas

Quand les jeunes font l'expérience de l'alcool, ils s'en tiennent de moins en moins à la bière et vont de plus en plus vers les alcools forts et mélangés. Mais leurs parents n'en ont pas conscience. C'est l'un des grands enseignements de notre enquête exclusive menée par l'institut de sondage Listen auprès des 15-24 ans et de leurs parents.

photo-1478087705191-2bb925389f82

1. La bière pour trois-quart des jeunes

Trois quart des jeunes entre 15 et 24 ans ont déjà bu de l’alcool. De cette réalité-là, les parents sont conscients. Dans une société où l’alcool est partout, du repas de famille au moindre apéro, les dives boissons circulent librement, joyeusement, « naturellement », cela n’a rien d’étonnant. Par contre, les parents ne se doutent quasiment pas de la consommation d’alcools bien plus forts.

2. Les coktails pour la moitié des jeunes

La moitié des jeunes qui ont répondu à notre enquête a déjà testé les cocktails ou les alcools forts mélangés avec des softs. Ils préfèrent nettement cela à l’apprentissage œnologique, et sans doute plus familial, du verre de vin servi au repas de fête. Les fêtes, ils les vivent de leur côté, un verre d’alcool souvent pré-mixé à la main. L’industrie ne s’y est pas trompée : des boissons sucrées et récréatives ont été spécialement imaginés pour ce public de grands ados et très jeunes adultes. Un quart des jeunes a même déjà avalé de l’alcool fort et pur alors que 5% de parents à peine imagine cela de sa progéniture.

3. Deux jeunes sur dix ne boivent cependant jamais

Génération purement alcoolisée ? Pas tant que ça. On peut même dire qu’elle se divise en deux. D’un côté, le refus assez net d’une société alcoolisée avec trois jeunes sur dix qui boivent rarement et deux jeunes sur dix ne boivent carrément jamais. D’un autre côté, une autre moitié de jeunes qui expérimentent la binge drinking et dont la moitié d’entre eux boivent deux à trois fois par mois.

4. Six mineurs sur dix boivent de l’alcool

L’expérience de l’alcool est tentée avant 18 ans par 6 jeunes sur dix. Entre 18 et 24 ans, c’est beaucoup plus fréquent sans être généralisé. Un jeune adulte sur dix, après 18 ans, n’a jamais bu d’alcool.

Pour découvrir la totalité des résultats de notre enquête « Sexe, drogue, alcool et réseaux sociaux : les jeunes en péril ? », rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité