Le prix Nobel de la Paix attribué à Denis Mukwege et Nadia Murad

Denis Mukwege et Nadia Murad se sont vus décorer du prestigieux prix Nobel de la Paix par le comité norvégien. Ils sont tous deux des défenseurs majeurs des violences faites aux femmes.

©The Nobel Prize

Denis Mukwege est gynécologue et soigne les femmes violées en République démocratique du Congo. Nadia Murad Basee Taha est, elle, une Yézidie, ex-esclave sexuelle du groupe État islamique. Elle avait également été récompensée par le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit en 2016 avec Lamia Haji Bachar, également détenue par le groupe terroriste. Elles étaient devenues les visages de la défense de la communauté yézidie, décimée par les djihadistes en Irak. Depuis septembre 2016, elle est aussi ambassadrice de l’ONU pour la dignité des victimes du trafic des êtres humains.

Également décoré du prix Sakharov en 2013, Denis Mukwege (« l’homme qui répare les femmes ») a dédié sa vie à soigner les femmes victimes de viols et de mutilations commis à grande échelle par des groupes armés en RDC. «Mes premières patientes furent des femmes dont tout l’appareil génital avait été détruit parce qu’on leur avait tiré dedans à l’arme à feu», confiait-il au quotidien Libération il y a quelques années. Depuis qu’il a ouvert sa clinique dans son pays d’origine en 1997, ce génycologue a soigné plus de 40.000 femmes victimes de violences en tout genre.

L’annonce a été faite par le comité Nobel vendredi matin. Le prix récompense «leurs efforts pour mettre fin à l’usage de la violence sexuelle comme une arme de guerre», a-t-il commenté.

Pas moins de 311 candidats, individus et organisations, avaient été proposés à l’obtention de la prestigieuse récompense. Denis Mukwege et Nadia Murad succèdent à l’ICAN, la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, qui s’était vu décerner le prix l’année dernière. Parmi les personnes préssenties figuraient le lanceur d’alerte Edward Snowden, le Pape François, la Cour européenne des droits de l’homme ou encore la chancelière allemande Angel Merkel. Donald Trump a été suggeré pour le prix Nobel de la paix 2019 par un groupe de représentants au Congrès américain. Il avait été premièrement proposé cette année, mais sa candidature avait été invalidée car elle provenait d’une personne coupable d’usurpation d’identité.

Les autres prix Nobel ont été annoncés au compte goutte les jours précédents. Cette année, le comité Nobel a d’ailleurs décidé de mettre plusieurs femmes à l’honneur, une nouveauté. Grand absent, le prix Nobel de littérature qui ne sera pas attribué en raison d’un scandale de viols qui a ébranlé l’Académie suédoise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité