Asos lance une collection de vêtements pour les personnes non-genrées

Asos lance sa première collection de vêtements non-genrée, destinée aux personnes qui refusent d’être définies par leur sexe. Nouvelle avancée dans le monde de la mode.

capture_decran_2018-10-03_a_16

Elle s’appelle “Colusion » pour “Collaboration, Inclusion et Expérimentation” et elle propose des chemises, des pulls et des pantalons, qui siéent autant les hommes et les femmes que les personnes qui se définissent comme aucun des deux. Le tout est destiné aux jeunes de la génération Z, soucieux de s’affranchir de tous stéréotypes du genre et refusant d’être estampillés l’un ou l’autre.

La mode reflète les aspirations de la société et la manière dont on avance« , définit Marie Guérin, rédactrice en chef du Elle Belgique. Cette collection est un réel progrès puisqu’elle est l’une des premières à proposer des vêtements qui ont été conçus pour les personnes non-genrées. Anciennement, étaient qualifiés de “ungendered” les habits d’homme, cintrés, qu’on proposait aux femmes. Mais il ne s’agit pas de ça. “Il faut faire attention à la différence entre mélanger les genres et dire qu’il n’y a pas de genre.” D’autant plus que les habits conçus pour les femmes ne peuvent pas être simplement portés par les hommes pour des questions purement biologiques.

La mode non-binaire était déjà présente sur les catwalks. Des tenues imaginées par les grands créateurs et adressées à aucun genre en particulier, mais… impayables. Avec “Collusion”, Asos propose des vêtements abordables à ceux qui veulent se sentir bien dans leurs vêtements sans pour autant débourser des centaines d’euros.

Progrès limité

La question du genre est de plus en plus mise sur la table et certaines entreprises font attention à ne pas rester cloisonner à la binarité. Sur Spotify par exemple, lors de la création d’un compte, le nouveau venu peut choisir s’il est un homme, une femme ou non binaire. La nouvelle collection de la grande marque britannique va dans ce sens. Le temps du “rose pour les filles et bleu pour les garçons” semble révolu. L’idée est bonne, mais parfois maladroite.

En arrivant sur la page d’accueil du site d’Asos, on tombe rapidement face à deux choix d’onglets possibles sur le site “homme” ou “femme”. La vraie avancée aurait été d’inclure une sous-catégorie “non-binaire” ou “neutre” qui regroupe tous les vêtements adressés aux personnes qui se définissent comme tel. Même constat quand on arrive sur la page dédiée à la nouvelle collection, l’un des premiers choix pour trier les vêtements est de choisir son genre.

Seules quelques pièces de “Collusion” sont, au final, réellement inclusives, mais le progrès reste assez important pour être noté. “Il faut bien commencer quelque part. C’est un premier pas, mais le reste ne suit pas encore.”, constate Marie Guérin. Asos donnera-t-il des idées aux autres sphères de la société ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité