Le business des crèmes éclaircissantes

Interdites par le gouvernement ougandais, ces cosmétiques jugés nocifs pour la santé font l’objet d’une véritable contrebande dans le pays. Ailleurs, en Europe et aux États-Unis, ils sont encore largement vendus.

Crème © Belga Image

En Ouganda, une petite brigade s’attaque à un réseau bien particulier : celui des crèmes éclaircissantes. Leurs propriétés ? Éclaircir la peau noire. Mais la plupart de ces cosmétiques sont jugés nocifs pour la santé et interdits dans le pays. Ils contiendraient, entre autres, du mercure ou de la cortisone. À long terme, ils peuvent causer d’important dommages à la peau, voire abîmer les reins ou provoquer un cancer de la peau.

Malgré le danger, la demande pour ces crèmes reste très forte en Ouganda et plusieurs trafiquants mènent un business bien rodé pour les introduire dans le pays. Dissimulées dans des autocars ou dans des bidons sensés contenir de l’huile de palme, les pots oranges Extra Clair de la marque Mama Africa sont la cible des autorités. Disponibles en ligne, voici la description de ce produit : « La crème éclaircissante Mama Africa, riche en vitamine E et formulée avec des agents éclaircissants naturels hydrate et corrige les hyperpigmentations de la peau. Crème conçue pour éclaircir les peaux noires et leur donner un teint clair uniforme ».

Cette crème fait notamment partie de “la liste des produits éclaircissants de la peau non conformes et dangereux identifiés en France, contenant de l’hydroquinone“.

Ma peau est devenue flasque au toucher.

Dans un reportage de BBC Afrique, Jeanne, ancienne utilisatrice de ce cosmétique témoigne: « Je ne pense pas que je me suis fait du bien. Ma peau est devenue flasque au toucher. Quand je me gratte, cela met du temps à cicatriser ». Environ trente tonnes de ces crèmes ont été saisies en Ouganda au cours des sept derniers mois et 44 dossiers de trafic ont été introduits devant la justice l’année dernière. 

Mais l’Ouganda n’est pas le seul pays concerné. D’ici 2024, on estime que les produits issus de cette industrie bien particulière pourraient rapporter 25 milliards d’euros au niveau mondial. Le marché asiatique, par exemple, encoderait à lui seul un profit de 4,68 milliards d’euros d’ici quatre ans.

Selon une enquête de The Conversation, la France figure parmi les pays producteurs de ces crèmes éclaircissantes. Parmi les grandes marques productrices : Clarins avec White Plus, E.T. Browne Drug Co., Cavin Kare Pvt., Shiseido Co., Beiersdorf A.G. et Proctor and Gamble.

Colorisme

Rendre sa peau plus claire n’est pas nouveau. Cette pratique remonterait aux années vingt, à l’époque coloniale. Dans ce contexte raciste et ségrégationniste, la couleur sombre est mal vue et devient « un marqueur identitaire péjoratif, associé aux classes socio-économiques et culturelles les plus défavorisées », selon The Conversation. « Certains “colonisés“ ont donc cherché à imiter la couleur de peau ou les caractéristiques physiques des colons, dans le but d’améliorer leur condition de vie et leur image », poursuit le site d’information.

Selon plusieurs études, les personnes noires à la peau très foncée sont beaucoup plus sujettes aux préjugés et aux insultes que les personnes noires à la peau plus claire. Un phénomène baptisé « colorisme » qui persiste toujours aujourd’hui et qui entraîne plusieurs personnes à utiliser (inconsciemment ou non) ces fameuses crèmes éclaircissantes.

L’Ouganda n’est pas le seul pays à avoir légiféré sur ces produits. En aout 2017, le Ghana bannit à son tour la vente de produits blanchissants pour la peau. En 2014, le comité de réglementation publicitaire indien interdit les publicités qui présente les personnes à peau sombres comme inférieures, mais les produits éclaircissants sont toujours commercialisés. Des publicités pour des crèmes éclaircissantes apparaissent toujours dans les journaux, à la télévision et sur des panneaux d’affichage, mettant en avant des célébrités de Bollywood telles que Shah Rukh Khan, John Abraham et Deepika Padukone.

En 2013, la chanteuse camerounaise Dencia fait scandale en lançant sa crème Whitenicious. Ses photos avant-après ont rapidement choqué la toile. La star reçoit alors des tweets tels que : « Qu’est-ce que ça fait d’éprouver de la répulsion devant sa propre mère parce qu’elle est noire ? ». Si selon son slogan, Whitenicious sert à éradiquer les « tâches de surpigmentation », les photos de la pop star semble montrer que le produit doit s’appliquer sur tout le corps pour le blanchir.

DenciaDencia fait la polémique avec ses photos avant/après l’utilisation de sa crème éclaircissante.

Pour lutter contre cette pratique nocive, certaines organisations se lancent dans des campagnes de sensibilisation comme l’ONG indienne Women of Worth et sa campagne Dark is beautiful en 2017. « Cela commence chez les enfants, dès leur plus jeune âge. Au moment où un enfait naît, les adultes commencent à comparer la couleur de sa peau avec celle de ses frères er sœurs. Cela commence au sein même de la famille, mais personne ne veut se l’avouer », explique Kavitha Emmanuel, fondatrice de Women of Worth.

Sur le même sujet
Plus d'actualité