Une nouvelle vidéo montre le comportement déplorable d’Harvey Weinstein

Lors d’une réunion professionnelle avec Melissa Thompson, le producteur a une attitude tout à fait inappropriée et demande à la business woman s’il peut avoir "une petite partie d’elle"…

Capture d'écran vidéo Thompson et Weinstein © Sky News

En septembre 2011, Melissa Thompson se rend dans les bureaux de la société Weinstein à New York pour présenter son nouveau service de vidéo et d’analyse. Elle s’attend alors à une réunion avec l’équipe marketing, mais aura affaire à Harvey Weinstein en personne. Dans le cadre de sa démo, elle enregistre toute la réunion. Une vidéo aujourd’hui diffusée par la chaîne britannique Sky News.

« Laisse-toi faire »

À peine arrivé, le producteur prends dans ses bras la jeune femme qui lui tendait la main et lui caresse longuement le dos, murmurant « C’est bien, continuons comme ça ». Tout au long de la réunion, Harvey Weinstein enchaînera les remarques suggestives (“Tu es hot !“, “Est-ce-que je peux avoir un peu de toi?“, “Laisse-toi faire. Ça va aller, est-ce que tu veux que ça continue?“), lui caressant le bras et l’épaule à de nombreuses reprises.

La jeune femme explique à Sky News qu’Harvey Weinstein ne s’est pas contenté de lui toucher le haut du corps, ses mains s’étant baladée également sur ses cuisses… En revisionnant la vidéo avec une journaliste de Sky News, Melissa Thompson a pu analyser la situation : “Je vois qu’il essaie de toutes les manières possibles de me placer dans une zone confortable, puis inconfortable, confuse et vulnérable. Il me montre qu’il est puissant et moi non, et que j’ai besoin de cet accord professionnel de sa part, et qu’il a le pouvoir de me le donner. Je pense qu’il jouait au jeu du chat et de la souris dès le début pour voir jusqu’où il pouvait me pousser, et quelles seraient mes réactions et qu’elles étaient mes vulnérabilités“. 

« Un mélange de confiance et de naïveté »

À plusieurs moments de la vidéo, Thompson perd le fil de ses pensées, perturbée par l’attitude de Weinstein. La jeune femme se penche parfois vers lui, lui touche également l’épaule et le bras et répond aux questions sur sa vie personnelle. L’aurait-elle encouragée, comme lui demande la journaliste ? Thompson estime que non. « Je ne pense pas que je l’ai volontairement encouragé. Je pense qu’il y avait en moi un mélange de confiance et de naïveté qui m’a conduit à interagir de la sorte avec lui. J’essayais de me sauver, de gérer la situation“… Et de ne pas annuler la réunion, car Melissa Thompson était là avant tout pour pitcher son idée et ramener un contrat signé à son patron.

La jeune femme ne s’attendait finalement pas à perdre le contrôle. « J’ai travaillé à Wall Street avant d’aller à l’école de commerce, dans un environnement fortement dominé par les hommes … Je pensais pouvoir le gérer, je n’avais jamais rencontré quelqu’un que je ne pourrais pas gérer … jusqu’à Harvey Weinstein“, explique-t-elle confuse sur Sky News. 

Weinstein accusé de viol

À la fin de la réunion, Weinstein propose à Thompson d’aller boire un verre dans l’après-midi dans le restaurant d’un hôtel voisin. Persuadée que cette deuxième rencontre servira à conclure le contrat, la jeune femme accepte. Weinstein l’amènera finalement dans sa chambre d’hôtel où Thompson affirme avoir été violée.

Cette vidéo et la plainte pour viol font partie d’un recours juridique collectif contre le producteur qui de son côté nie tout contact sexuel non consensuel. L’avocat de Harvey Weinstein accuse Melissa Thompson d’avoir diffusé cette vidéo pour toucher de l’argent. La chaîne britannique précise n’avoir rien offert à Thompson en échange de la vidéo, et qu’elle n’a de son côté rien réclamé.

Pour rappel, Harvey Weinstein est accusé par une centaine de femmes de harcèlement, agression sexuelle et viol.

Plus d'actualité