Voter dans son ancienne commune

Vous avez déménagé ? La liste des électeurs s'est arrêtée dans chaque commune le 1er août 2018.

élections, communales,

Des milliers de Belges déménagent chaque année. Toutefois, lors des années électorales, ce mouvement anodin prend une tonalité particulière. En effet, certains électeurs doivent retourner dans leur ancienne commune pour voter. En Région Bruxelloise, on précise que « la liste des électeurs a été arrêtée dans chaque commune au 1er août 2018. Lorsqu’un déménagement se produit après cette date, la personne doit aller voter dans la commune où elle était inscrite au 31 juillet 2018 ». Pour les Régions wallonne et flamande, le règlement est le même.

Si ce déménagement ne se produit pas à l’intérieur de nos frontières et que l’électeur n’est plus domicilié en Belgique, il sera rayé des registres de la population et de la liste des électeurs de sa commune. À l’approche des élections, pour les plus angoissés en attente de leur convocation, les lettres sont envoyées à chaque électeur quinze jours au moins avant le scrutin. Si un électeur s’aperçoit qu’il n’a pas reçu sa convocation (alors qu’il le devrait), il peut, à ce moment-là, se rendre à la commune et la récupérer.

Enfin, dans le cas malheureux d’un décès, la famille ou les proches ne sont pas obligés d’entamer une procédure ou de rentrer des documents pour annuler la convocation, car ce sont les autorités communales qui s’en chargent.

Les citoyens étrangers

Un petit rappel important dans le cadre de ce scrutin communal du 14 octobre 2018 : les citoyens étrangers résidant en Belgique peuvent s’inscrire comme électeur à certaines conditions. Ceci concerne « tout ressortissant d’un État membre de l’Union Européenne qui peut voter à condition de respecter les conditions d’électorat et de s’être préalablement inscrit comme électeur » et « tout ressortissant d’un État hors de l’Union Européenne, résidant depuis au mois cinq années en Belgique, qui peut voter à condition de respecter les conditions liées à la capacité d’électeur et de s’être préalablement inscrit comme électeur ».

Toutefois, ceux qui se sont déjà inscrits pour les élections communales en 2000, 2006 ou 2012 ne doivent plus se réinscrire comme électeur pour les élections de 2018.

Sur le même sujet
Plus d'actualité