Dix choses à savoir sur Adeline Dieudonné

La vraie vie, premier roman de cette Bruxelloise, s’approche doucement mais sûrement du statut très envié de “phénomène de la rentrée littéraire”.

Adeline Dieudonné © Belga Image

Curiosité

Publié par une maison d’édition française (L’iconoclaste), son premier roman La vraie vie est en train de tout casser sur son passage. Le livre fait l’objet d’une hallucinante curiosité médiatique et s’attire les louanges de la presse parisienne qui, du Figaro à L’obs, en passant par La grande librairie, alerte sur la qualité du texte.

Prix

Chose rarissime pour un premier roman belge, La vraie vie se trouve sur les premières listes du prix Fnac, du prix Goncourt et du prix Renaudot. Excusez du peu… Par ailleurs, les discussions pour l’adaptation au cinéma vont bon train et ça s’agite beaucoup…

Pitch

Le roman retrace le quotidien d’une famille soumise à un père tyrannique et violent, employé dans un parc d’attractions, amateur de chasse et de safari. Entre rêve éveillé et cauchemar adolescent, l’histoire est racontée par une gamine, fille de la famille et héroïne résistante.

Seule en scène

À 35 ans, ex-assistante de production dans le cinéma, elle s’est fait remarquer en Belgique avec Bonobo Moussaka, one-woman-show qu’elle a écrit et joué. Mis en scène par Gaëtan Bayot, le spectacle raconte la vie et l’avis d’une femme confrontée aux questions d’amour, de sexe, de famille et de société.

Nouvelle

Parue l’année dernière, sa première nouvelle – Amarula – remporte le Grand prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Édition belge

Elle a publié un bref récit – Seule dans le noir – dans la collection Opuscule publiée par l’éditeur bruxellois Éric Lamiroy qui a également à son catalogue le texte de Bonobo Moussaka.

Impro

Adepte de l’impro théâtrale, elle a fait des études de comédienne au Conservatoire de Bruxelles qu’elle n’a pas terminées, et puis le cours Florent à Paris.

#Metoo

Rédigé au plus fort de l’actualité #MeToo (d’où sa dimension féministe), le livre sera traduit en anglais et en italien. Les négociations pour l’allemand, l’espagnol et le néerlandais sont en cours. 

Poche

Remis en mars, le manuscrit a suscité un vif intérêt dans le monde de l’édition. En avril, il était déjà acheté pour une parution en poche. 

Metal

Fan de Stephen King et de Thomas Gunzig, mère de deux enfants, elle a besoin d’écouter du metal “bien violent” pour écrire.

Plus d'actualité