Vague de chaleur, l’Europe s’enflamme

La Grèce poursuit sa bataille pour éteindre des incendies extrêmement meurtriers, la Suède subit de violents feux de forêt, la Norvège suffoque,... Le vieux continent se consume.

belgaimage-138270073-full

La Grèce est ravagée par les incendies qu’elle a subi sur plusieurs fronts, notamment dans la petite ville de Mati située à une quarantaine de kilomètres d’Athènes. Le bilan humain est très lourd  : 79 personnes ont perdu la vie et près de 200 autres ont été blessés. Il y fait plus de 41 degrés. Des centaines de voitures ont été abandonnées par leurs conducteurs qui tentaient de fuir les feux, et retrouvées carbonisées sur les routes reliant Rafina à Athènes.

Des scènes d’apocalypse qui s’accumulent dans les médias où l’on découvre également plus de mille maisons détruites par ces incendies. Les habitants de cette région portuaire de la Grèce ont dû se réfugier sur les plages pour éviter de fortes flammes alimentées par des vents à plus de 100km/h. Des conditions extrêmes qui ont rendu l’effort des pompiers pour éteindre les brasiers encore plus difficile. Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a déclaré mardi trois jours de deuil national.

Belga Image

Les pays nordiques suffoquent

Il n’avait plus fait si chaud en Suède depuis… 260 ans. Le pays scandinave accuse une forte vague de chaleur depuis la fin du mois de mai avec des pics à 35 degrés  : ses forêts et ses plaines s’assèchent dangereusement. Certaines zones n’ont plus connu de précipitations depuis trois mois, résultat, plus de 25.000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée face à la violence des flammes qui naissent un peu partout chaque jour. Une situation intenable pour les pompiers suédois, loin d’être préparés à de telles conditions climatiques  : ils ont déclenché le Mécanisme européen de protection civile, demandant l’aide de leurs voisins.

Belga Image

Pour l’instant, la Norvège, l’Italie, l’Allemagne, la France, la Pologne et le Danemark ont répondu à l’appel en envoyant des hommes et du matériel -dont des Canadairs- pour éradiquer différents foyers. Des températures qui écrasent tout le nord de l’Europe, d’Oslo à Riga, qui vident les nappes phréatiques, brûlent les champs et font baisser les niveaux des grands lacs. Des éleveurs ont même été contraints d’abattre leurs bêtes, faute d’herbe et de fourrage disponible.

Belga Image

Interrogé par FranceInfo, le climatologue Jean Jouzel explique « Ces feux de forêt risquent de devenir plus importants autour de la Méditerranée et d’affecter l’ensemble de l’Europe. Ce que l’on dit n’est pas vraiment pris au sérieux quand on regarde la façon dont la lutte contre le réchauffement climatique au niveau planétaire s’organise. Si rien n’est fait pour lutter efficacement, on pourrait avoir des températures record en France qui atteignent 50 degrés dans la deuxième partie du siècle« . Il est temps d’agir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité