Après leur défaite au Mondial, les supporters allemands décident de soutenir la Belgique

Bons joueurs, certains fans de la Mannschaft ont décidé de défendre les couleurs de la Belgique à la Coupe du Monde. Ils n'ont plus qu'à pimper leurs drapeaux  !

belgaimage-137015572-full

La presse allemande n’a pas mâché ses mots ce matin pour qualifier la défaite de son équipe nationale contre la Corée du Sud. Un résultat que personne n’aurait pu prédire. «La plus grande honte de l’histoire», «un désastre». Le média Kicker va plus loin, mentionnant que «Tout doit être remis en question après ce fiasco, même Löw. La débâcle historique tombe à point nommé. Pour la première fois dans l’histoire de la DFB, l’équipe nationale est éliminée dans une Coupe du monde au premier tour.» Pour éviter de passer le reste de la Coupe du Monde à se lamenter, certains supporters Allemands ont eu la bonne idée de changer de camp… et de soutenir la Belgique. La raison est toute simple : pas besoin de modifier leur attirail de fan, il leur suffit pour ça de pimper leurs drapeaux. Les réseaux sociaux peuvent parfois être les géniteurs de quelques idées farfelues, mais très positives. C’est encore le cas ici.

Des dizaines de messages ont été postés sur Twitter, vantant les mérites de notre équipe nationale. On lit notamment le commentaire d’un utilisateur du réseau social qui explique que toute la nation allemande est maintenant derrière notre pays, mais aussi celui d’Oliver Szigan, qui demande si il existe une vidéo qui explique comment inverser les couleurs de son drapeau et ainsi supporter la Belgique. «Gibt es schon ein #lifehack Video, wie man die fast neuen #Deutschland Schminkstifte auf #Belgien umstellen kann?» Et le plus étonnant, c’est que la réponse est oui, puisqu’un supporter a effectivement créé un tutorial pour transformer son drapeau allemand en emblème belge. Pour ça, il suffit de le couper en deux et d’inverser la place du bandeau noir. On passe donc ainsi du noir-rouge-jaune au noir-jaune-rouge. Go, go, Belgium !

Sur le même sujet
Plus d'actualité