10 choses à savoir sur Zinedine Zidane

Il a annoncé son départ du Real après trois victoires consécutives en Champions League. Voilà pourquoi ce n’est pas si étonnant.

Zinedine Zidane ©BelgaImage

Cannes

Marseillais de naissance et grand supporter de l’OM, Zinedine Zidane n’a jamais joué au Vélodrome. Après avoir fait ses gammes dans les petits clubs de Marseille, c’est à l’AS Cannes qu’il lance sa carrière professionnelle, à 17 ans. Une carrière qui l’emmènera ensuite à Bordeaux, à la Juve et au Real. 

Une femme

Il rencontre sa femme, Véronique Fernandez à 17 ans dans un foyer de jeunes travailleurs. Espagnole d’origine, elle aurait pesé sur sa décision de rejoindre le Real en 2001. 

Entraîneur de ses fils

Ses quatre fils ont été formés au Real Madrid, dont trois ont un jour eu comme coach leur illustre papa. Mais jusqu’ici, aucun ne semble réellement taillé pour le haut niveau. L’aîné se prénomme Enzo, en hommage à l’idole de Zinedine, l’Uruguayen Enzo Francescoli. 

Cigarette

Radja Nainggolan n’est pas le premier joueur à être surpris une clope au bec. Si en France Fabien Barthez et Laurent Blanc n’ont jamais caché leur goût pour la nicotine, le grand Zidane a aussi été aperçu alors qu’il s’en grillait une avant la demi-finale face au Portugal au Mondial 2006. 

Maladie 

Alors joueur, Zinedine Zidane semblait souvent traîner la patte en fin de match, surtout dans sa période madrilène. S’il accusait quelque peu le poids des ans, il souffrait aussi de thalassémie, une maladie ralentissant le transport de l’oxygène dans le sang. 

Qatar

S’il dégage l’image d’un homme humble et discret, Zidane a vu son image écornée lorsqu’il a associé son nom à la candidature controversée du Qatar pour le Mondial 2022. Selon lui, pour promouvoir le monde arabe. Le Qatar lui aurait en outre proposé 200 millions d’euros pour coacher l’équipe nationale jusqu’en 2022. 

Dopage

Autre casserole attachée à ses crampons, les soupçons de dopage qui entourent  le club de la Juventus à la fin des années 90. Les taux d’hématocrite élevés dans le sang de Zidane et Deschamps, notamment, ont fait trembler l’Italie.  

Yazid

Son père est un des seuls à encore appeler l’ancien numéro 10 par son vrai prénom, Yazid. Un père qui confiera ne pas avoir regardé la finale de la Coupe du monde 1998, préférant bercer sagement son petit-fils (le fils de Zinedine) dans le jardin. 

Nikos Aliagas

Zinedine Zidane est un fan de l’animateur Nikos Aliagas… 

Adieux difficiles

Sa première retraite, lors de la finale contre l’Italie en 2006, fut fracassante dans son genre. Alors qu’il ne reste plus que quelques minutes à une carrière longue de 800 matchs, Zizou encastre le torse de Marco Materazzi et gâche son jubilé. Douze ans plus tard, il quitte le Real en pleine gloire et reçoit enfin la fin qu’il mérite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité