« Mom, are you fine ? » : l’instagrameur Momimfine dans une campagne contre l’hypertension

Jonathan Kubben Quiñonez lance un appel à sa maman à l’occasion de la journée mondiale de l’hypertension. Il lui demande de le rassurer en allant faire contrôler sa pression artérielle.

capture_decran_2018-05-18_a_15

En Belgique, une grande campagne de sensibilisation, en association avec l’International Society of Hypertension (ISH), la Ligue Cardiologique Belge et l’Association Pharmaceutique Belge, est menée pour conscientiser la population à l’hypertension artérielle. Cette maladie est « silencieuse ». Pourtant, elle peut multiplier par deux ou trois la probabilité d’accident cardiaque ou cérébrovasculaire, ou encore favoriser l’insuffisance rénale. Le seul moyen de savoir si on est hypertendu ou non est de demander à un médecin de mesurer sa tension artérielle. Le contrôle de la tension artérielle, c’est-à-dire le fait de ramener les valeurs tensionnelles au niveau des valeurs acceptables, diminue le risque d’accidents cérébrovasculaires de 35 à 40%, le risque d’infarctus de 20 à 25%.

Adapter son alimentation

Au quotidien, le traitement de l’HTA se base sur un changement de ses habitudes de vie (plus d’activité, arrêter de fumer, manger moins de sel, récupérer un poids sain). Le sel est très présent dans notre alimentation quotidienne, ce qui fait
que nous consommons beaucoup trop de sodium. 6 g de sel par jour est le maximum conseillé pour les adultes. Trop de sodium peut causer de l’hypertension qui est responsable d’accidents cardio-vasculaires graves.

L’ambassadeur de cette grande campagne est Jonathan Kubben Quiñonez et son slogan « Mom, are you fine ? » (Maman, est-ce-que ça va ?). Sur son compte Instagram, ce jeune Bruxellois poste régulièrement des photos de lui avec sa pancarte « Mom I’m fine ». Mais aujourd’hui, à l’occasion de la journée mondiale de l’hypertension, c’est à sa maman qu’il demande de le rassurer en allant faire contrôler sa pression artérielle et ce, en lui retournant le message suivant sur sa célèbre pancarte : « Mom are you fine ? ». « Quand on m’a contacté pour cette campagne, je n’ai pas hésité un seul instant. J’ai lancé le concept ‘Mom I’m fine’ pour réaliser mon rêve de parcourir le monde, mais au-delà de ça, si je peux aussi aider et supporter des causes qui me semblent justes et importantes, et faire changer les choses, alors mon vrai objectif est atteint. Ma maman s’est toujours souciée de moi, aujourd’hui, c’est à moi de lui montrer à quel point elle compte pour moi et lui dire ce qu’elle doit faire pour son bien, c’est-à- dire faire contrôler sa pression artérielle ! », explique Jonathan Kubben Quiñonez .

Un contrôle indispensable

De son côté, le docteur Jean-Marie Krzesinski du CHU de Liège observe quotidiennement que la détection précoce de l’hypertension suivie de sa prise en charge permet de minimiser le risque de crise cardiaque, d’insuffisance cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’insuffisance rénale. « Le médecin doit se comporter face au patient comme un coach pour que le patient devienne réellement le partenaire de sa santé et prenne conscience de l’impact positif de suivre des règles hygiéno-diététiques au quotidien et au bénéfice de sa santé », ajoute-t-il.

Le contrôle de la pression artérielle est rapide, simple et non invasif. Généralement, le professionnel de santé utilise un appareil électronique enroulé autour de la partie supérieure du bras. La tension artérielle optimale au repos pendant la journée est de 120/80 mmHg (millimètres de mercure). Elle est considérée comme acceptable tant qu’elle ne dépasse pas 140/90 mmHg.

Sur le même sujet
Plus d'actualité