Pourquoi l’obésité touche de plus en plus nos animaux de compagnie

Le surpoids provoque de nombreuses maladies et problèmes de santé chez nos compagnons, chiens et chats.

Le surpoids provoque de nombreuses maladies et problèmes de santé chez nos compagnons. ©BelgaImage

30 % 

La proportion de chats et de chiens “trop gros”.

20 % 

Le surpoids à partir duquel les vétérinaires évoquent l’obésité de l’animal.

13 % 

La proportion des propriétaires qui se rendent compte que leur animal de compagnie a un souci de poids. Tous les autres n’y portent pas une assez grande attention.

Trois quarts

Selon un sondage français, 72 % des animaux domestiques reçoivent de la part de leur maître des aliments préparés au lieu d’une préparation maison. 

1,3 milliard

La somme que les Belges consacrent annuellement à leurs animaux de compagnie. 55.9 % sont destinés à la nourriture, le reste principalement aux soins vétérinaires.

12 mois 

Le temps qu’il faut à un chat, après une stérilisation, pour grossir jusqu’à 50% de son poids initial. Une adaptation de son alimentation est indispensable. 

L’obésité touche de plus en plus les animaux de compagnie. Ils ne sont toutefois pas tous égaux: les propriétaires paraissent gâter un peu plus leurs chiens que leurs chats. Ces maîtres ont surtout une mauvaise habitude, ils donnent trop facilement des friandises, autant de petites doses de sucres inutiles et qui s’ajoutent aux aliments industriels fournis au quotidien. Par ailleurs, les propriétaires de chats (77 %) sont plus nombreux que ceux des chiens (65 %) à opter pour les croquettes et autres pâtées préparées. Comme chez les humains, les plats cuisinés disparaissent et sont remplacés par des aliments (ultra)transformés, entraînant l’apparition des maladies cardiovasculaires et articulaires et du diabète sucré. Face à ces constats, chaque propriétaire peut réagir en prenant le temps de regarder et de palper les côtes et les hanches pour prévenir tout embonpoint. Évidemment, certaines races sont plus sujettes à la prise de poids (labrador, golden retriever…) mais les maîtres en ont souvent conscience. Ces derniers, et c’est le plus grand paradoxe, prennent aussi un animal de compagnie pour perdre du poids, pour se promener et rester en bonne santé…

Sur le même sujet
Plus d'actualité