Une blogueuse devient monstrueuse pour faire taire les critiques

Trop grosse, trop moche, trop petite poitrine,... Chessie King a transformé son corps en fonction des commentaires négatifs qu'elle recevait pour démontrer à quel point il est important de s'accepter tel qu'on est.

belgaimage-82612689-full

Si le quotidien des blogueuses peut faire rêver sur le papier -elles seraient payées à prendre des photos d’elles, les clichés ont la vie dure- il faut toutefois avoir le cœur bien accroché pour se lancer dans l’aventure. En effet, dès qu’elles postent une photo d’elles sur les réseaux sociaux, les plus suivies essuient des centaines de messages insultants. Trop grosse, pas assez de poitrine, l’air stupide, grandes mains, mauvaise peau, petite bouche, etc. Personne n’est parfait. Pourtant, quand ils balancent leurs critiques, les followers ont l’air d’oublier qu’ils s’adressent à de vraies personnes, avec des défauts et des complexes.

Chessie King

Chessie King est une blogueuse fitness qui prône le fait d’accepter son corps comme il est. Chaque jour, cette coach sportive vante les mérites du « body positive » sur son compte, et de fait elle a pris l’habitude de montrer les travers d’Instagram en postant des photos d’elle avant et après retouche. Son but ? Décomplexer les 339.000 personnes qui la suivent, en pointant que tous les corps ne se ressemblent pas, qu’on peut tout à fait être beau et heureux sans rentrer dans du 34. Pour pousser l’exercice encore plus loin, la jeune femme a décidé de prendre toutes les remarques négatives qu’elle recevait à la lettre. Résultat, elle a posté une vidéo d’elle en se modifiant à chaque commentaire, comme « Tes bras sont vraiment énormes » ou encore « Tes sourcils ressemblent à une moustache » en passant par « Tu es moche, tu as vraiment une sale gueule » mais aussi « Pourquoi tu mets un soutien gorge de sport alors que tu n’as rien à mettre dedans ? ».

Au fur et à mesure, on observe son corps se transformer pour devenir monstrueux. Gros seins, grosse bouche, taille ultra-fine et bras longilignes. Elle ne ressemble plus à rien. Ce corps « parfait » est repoussant. C’est ce qu’elle voulait démontrer en association avec « The Cybersmile Foundation », prouver qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que c’est tant mieux finalement. Chessie King l’explique à la fin de cette vidéo « Si nous modifions notre corps pour faire plaisir à chaque troll, on ressemblerait à des monstres. Que vous ayez 23 abonnés ou 3 millions, PERSONNE ne devrait subir la haine en ligne. »

Plus d'actualité