Génération poisson rouge

belgaimage-42440050-full

Un quart des Américains restent connectés 24 h/24. On n’a pas la proportion pour la Belgique, mais elle ne doit pas être moins écrasante. On est quand même un pays où 65 % des habitants ont un profil Facebook. Si on enlève les moins de 10 ans (officiellement, il en faut 13 pour s’inscrire) et les plus de 80 ans, on monte même à 80 % des Belges ! Ce chiffre dit clairement que les questions posées par les réseaux sociaux ne concernent pas que les jeunes générations. Mais les problèmes potentiels s’accentuent à rebours de l’âge. Les plus de 25 ans, pourtant ancrés dans l’univers digital, regardent effarés leurs cadets qu’ils trouvent dangereusement dépendants. C’est que pour ces “digital natives” (“indigènes du digital”), le monde est davantage virtuel que réel. Ils passent près de 11 heures de leur éveil devant des contenus digitaux. L’âge difficile de l’adolescence va-t-il devenir tout simplement impossible? On n’a en tout cas pas fini de mesurer l’impact de ces sollicitations permanentes sur nos cerveaux saturés, notre mémoire, notre sommeil, nos relations aux autres. Microsoft lui-même a montré que notre capacité de concentration est descendue à 8 secondes : l’attention d’un poisson rouge ! Même ramenés à 45 minutes, les cours vont sembler bien longs.

Sur le même sujet
Plus d'actualité