L’Angleterre lutte contre « la mort sociale » avec un Ministre de la Solitude

Neuf millions d'Anglais déclarent souffrir de solitude. En Belgique, ce phénomène touche une personne sur quatre.

7465687106_56bd3256fd_b

C’est une première : la Grande Bretagne a nommé un ministre de la Solitude pour lutter contre l’isolement grandissant de sa population. Un phénomène qui touche tout de même 9 millions d’Anglais (sur une population de 65 millions). Selon des chiffres plus alarmants encore publiés par la Croix-Rouge, près de 200.000 personnes âgées n’auraient pas adressé la parole à qui que ce soit lors du mois précédent. Un véritable fléau social qui gangrène la vie de milliers de personnes isolées et précaires, dans la plupart des cas. Comme l’expliquait Mark Robinson, le directeur d’Age Uk, au New-York Times, il est d’ailleurs prouvé que la solitude est “plus mauvaise pour la santé que quinze cigarettes par jour”. Theresa May a donc décidé d’agir en nommant Tracey Crouch, la ministre des Sports et de la Société civile, ministre de la Solitude. Un titre et une fonction préconisés par la commission Jo Cox, du nom de la députée assassinée peu avant le référendum sur le Brexit.

Les chiffres de la solitude en Belgique

Ce phénomène d’isolement n’épargne pas non plus la Belgique. Selon la Fédération Belge des Psychologues, une personne sur quatre souffrirait de solitude dans notre plat pays. En cause? La pression sociale et le manque de revenus. Une enquête menée par l’Université d’Anvers en 2012, qui avait interrogé 7.000 Belges sur leur bien-être, mettait en exergue la problématique avec des questions telles que «Voyez-vous régulièrement plus de trois amis?». 28% des interviewés avaient répondu non à cette question, et le chiffre grimpait particulièrement chez les plus de quarante ans. Les lignes de Télé-Accueil, où des bénévoles se relaient pour permettre aux personnes les plus seules de se confier et d’avoir quelqu’un à qui parler en tout anonymat, croulent d’ailleurs sous les coups de fil. Pour les joindre, il suffit de composer le 107, un numéro gratuit. Sept appelants sur dix sont… des femmes

30 millions de personnes isolées

Cette solitude, qui grignote du terrain chaque année en touchant toujours plus de personnes, a également fait l’objet d’une enquête à l’échelle européenne publiée par Eurostat. Les résultats sont, ici encore, glaçants: 6% de la population européenne n’a personne à qui demander de l’aide ou à qui parler de ses problèmes personnels, ce qui représente tout de même 30 millions de personnes. Les hommes sont les plus touchés par cet isolement (6,3% contre 5,6% pour les femmes) et ce d’autant plus si ils vivent en ville. L’Italie et le Luxembourg sont les deux pays où il fait le moins bon vivre en terme de relations sociales, puisque ces deux pays comptent plus du double de la moyenne européenne de personnes qui n’ont personne sur qui compter (13,2% et 12,9%). Autant dire qu’on a intérêt à nommer des dizaines d’autres ministres de la Solitude.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité