France Gall enfin heureuse avec Michel Berger

La chanteuse, qui a été emportée par un cancer à l’âge de 70 ans, n’aura été vraiment heureuse qu’en compagnie de Michel Berger. Elle l’a rejoint définitivement ce dimanche.

France Gall et Michel Berger ©Photonews

Faisons taire les mélancoliques avec notre propre rythmique et notre joie”, chantait France Gall dans Musique, titre en forme de déclaration de foi écrit par Michel Berger. Pop, à fortes influences anglo-saxonnes, naïves et forcément utopistes, les chansons du couple étaient parfaites pour l’époque où elles sont nées. Après les désillusions de mai 68 et alors qu’apparaissent les premiers signes de récession économique, elles sonnent alors comme des remèdes à la morosité ambiante mais aussi comme une revanche éclatante pour une artiste qui “aurait bien effacé les dix premières années de sa carrière”. 

Si on me proposait de revivre la même vie, je dirais non. Je demanderais à avoir une vie plus douce.

Mise en orbite par Serge Gainsbourg mais aussi humiliée par celui qui lui a bien caché le sens profond (!) des Sucettes, mal à l’aise dans une relation avec un Claude François jaloux et bien plus âgé qu’elle, obligée de se cacher pour vivre son amour avec Julien Clerc, France Gall trouve enfin l’osmose idéale avec Michel Berger. Quand elle lui fait écouter à l’aube des années 70 une chanson proposée par son label, Berger lui répond que “c’est complètement nul ». Cette réflexion honnête et franche libère complètement l’artiste alors à la recherche d’un nouveau souffle. “Enfin quelqu’un qui pense comme moi”, se dit-elle. Ces deux-là sont faits pour s’entendre. Ils ne se quitteront plus et les succès vont s’enchaîner.

Mais derrière les refrains qui swinguent et les chorégraphies peps, apparaissent aussi les premières larmes. À l’époque du sombre “Babacar” en 1987, le couple annonce que leur fille Pauline est atteinte de mucoviscidose. France Gall sourit moins, elle songe déjà à arrêter la musique mais elle “résiste”. Mais les drames vont se succéder. En 92, alors qu’ils viennent de sortir l’album commun “Double Jeu”, Michel Berger est emporté par une crise cardiaque. Un an plus tard, on détecte un cancer du sein à France Gall. En 97, Pauline perd son combat contre la maladie. C’en est trop pour la chanteuse qui va disparaître des radars jusqu’à son retour en 2015 avec la comédie musicale Résiste. Dans une récente interview accordée au Parisien, France Gall avait avoué : “si on me proposait de revivre la même vie, je dirais non. Je demanderais à avoir une vie plus douce.” Cette douceur et cette quiétude recherchées, elle les a désormais trouvées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité