Benoit Lutgen met son âme sur la table

Benoit Lutgen aura fait le coup politique de l'année 2017 et provoqué beaucoup d'incompréhension. Dans Moustique cette semaine, il s'explique. Pour lui, c'était un cas de conscience.

illu

« Avec les socialistes, tout était à l’arrêt », justifie le président du cdH. Il a bouté le PS dehors, une opération « à moitié réussie » (il l’admet). Mais en faisant cela il a « sauvé son âme ». Les sondages ne sont pas bons pour le cdH mais cela ne l’inquiète pas. « C’est un processus long qui n’est pas terminé. Le vrai rendez-vous, c’est en 2019, au moment des élections. Les dossiers et les lignes bougent et vont continuer à bouger ».

Docteur Theo et mister Francken

Au passage, il cloue au pilori le secrétaire d’Etat à la migration. « Le mensonge institué, la fin qui justifie les moyens à ce point, c’est du jamais vu. C’est docteur Theo et mister Francken. » Pour lui, le gouvernement Michel dans son entièreté doit aujourd’hui prendre ses responsabilités par rapport à Francken.

Découvrez la totalité de l’interview en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Pour vous abonner à notre magazine, cliquez ci-dessous:

Moustique du 3 janvier 2018 ©Moustique

Sur le même sujet
Plus d'actualité