Le debrief de la journée

On tend notre clavier à l'époque, ses lignes de fuite et ses vents contraires. C'est lundi. Voici le debrief de la journée.

debrief_lundi_moustique

Parfois mais pas toujours, on arrive au bureau. On prend un café à la machine, on pose sa veste ou son sac, on allume l’écran, branche une guitare et un micro, c’est parti pour une journée de boulot. C’est lundi… mais rien ne se passe comme prévu.

Quelques flocons et c’est la Bérézina

C’est une petite trainée de poudre, mais elle est capable de paralyser la moitié du pays. Deux centimètres de neige se sont abattus sur la capitale ce matin, entraînant d’innombrables perturbations. Jusqu’à 1.200 kilomètres de bouchons, une centaine de vols annulés ou retardés à Brussel Airport et des tunnels bruxellois fermés… La faute à un phénomène très ponctuel, survenu pour la dernière fois le 30 décembre 1978. Finalement, les chutes de neige auront atteint 10 centimètres en Flandre alors qu’elles auront été  très limitées en Wallonie.

New York: une explosion aux portes de Times Square

Vent de panique à New York. Ce matin, une explosion a frappé Port Authority, la plus grande gare routière des Etats-Unis avec plus de 65 millions d’utilisateurs par an. L’explosion aurait été causée par une bombe artisanale que portait à la ceinture la personne arrêtée. Trois lignes de métro ont été évacuées, à quelques dizaines de mètres de Times Square et des salles de spectacle. On dénombre quatre blessés. Leurs vies ne sont pas en danger. L’incident a aussitôt été qualifié de «tentative d’attentat terroriste» par le maire de New York, Bill de Blasio.

Une grand-messe pour les femmes

Le XXe siècle a créé les droits des femmes. Sur papier. Le XXIe permettra-t-il qu’ils deviennent réalité? C’est sur base de ce constat d’échec, aussi balancé qu’un porc dans une arène, que des élus de six partis (Ecolo-Groen, le cdH, le PS, le sp.a, Défi et le PTB) réclament la tenue d’assises sur les droits des femmes. L’idée est de ne rien faire de nouveau, mais de comprendre pourquoi ça ne marche pas. Pourquoi les femmes sont-elles harcelées sexuellement ou moralement à leur travail, dans les lieux publics? Qu’est-ce qui fera basculer la domination masculine, décidément viscérale, vers un système égalitaire? Les politiques promettent de s’en remettre aux associations de terrain. La question centrale de cette opération devrait être: comment tord-on le cou aux stéréotypes? Ce n’est pas gagné.

Sur le même sujet
Plus d'actualité