Des hackers vietnamiens piratent déjà le Face ID de l’iPhone X

À peine dévoilé, l'iPhone X suscite déjà quelques inquiétudes. La technologie de reconnaissance faciale, Face ID, qui équipe le nouveau smartphone le plus cher du marché, aurait déjà été trompée.

iphonex_faceid_moustique

Il n’aura suffit que d’une semaine pour que le système d’identification faciale du dernier iPhone montre déjà ses limites. Comme le rapporte Wired, les experts de la société informatique Bkav, nichée au Vietnam, ont réussi à berner le système réputé inviolable.

Le subterfuge est d’une simplexité enfantine. Dans une vidéo postée ce week-end, les hackers expliquent qu’il leur a suffi d’imprimer un masque en 3D, avec un nez en silicone, et d’y coller des yeux et des lèvres imprimées sur papier. Coût de l’opération: moins de 150 dollars. Malgré l’intelligence artificielle censée faire la différence entre un vrai visage humain et une représentation – un point sur lequel avait pourtant insisté Apple –, le sésame s’ouvre. Sans résistance.

Des méthodes d’espion
Reste que l’expérience n’est pas à la portée de tous… Pour reproduire un tel masque, aussi rudimentaire soit-il, une connaissance approfondie de la caméra True Depth est requise. Or les paramètre de cet algorithme demeurent extrêmement précis. Ce qui laisse suggérer que les méthodes de Bkav relèvent davantage de l’espionnage de haut niveau que d’un piratage routinier à la portée du premier bricoleur.

Et si, en miniaturisant cette technologie, Apple nous jetait dans un monde où il n’y aura plus nulle part où se cacher? Avec le perfectionnement des caméras intelligentes, la reconnaissance faciale pourrait-elle entraver les libertés individuelles? Le risque n’est pas exclu. Mais si la faille de l’iPhone X est avérée, elle ne concerne pas tout le monde. «Les cibles potentielles ne seraient pas les utilisateurs réguliers, mais les milliardaires, les patrons de grandes entreprises, les chefs de nation et des agents comme ceux du FBI doivent être conscients de ce problème de Face ID», souligne la société vietnamienne qui, surprise, développe aussi un smartphone… avec un système de sécurité biométrique par empreinte digitale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité