Hôpital: Comment bien lire sa facture ?

Les factures des hôpitaux sont souvent très longues. On vous explique, avec l'aide de la Mutualité chrétienne, comment les comprendre et ne pas se faire avoir.

BELGAIMAGE

Une fois votre hospitalisation derrière-vous, vous devez régler la facture. Dans le cadre d’une simple consultation ou de soins ambulatoires, vous recevez une facture détaillée le mois suivant votre passage à l’hôpital. Si vous avez en plus passé une ou plusieurs nuits à l’hosto, vous obtenez également un résumé. Ce dernier reprend les frais d’hospitalisation à charge du patient. Si vous avez choisi une chambre individuelle, par exemple, les suppléments de chambre et d’honoraires y sont distinctement indiqués. Ce document comprend en outre la somme facturée à votre mutuelle et la prise en charge par l’assurance en soins de santé obligatoire. Si vous n’êtes pas en ordre de couverture, vous devez payer ce montant. Ce document précise également l’acompte éventuel payé et décrit les modalités de paiement. 

Attention aux suppléments et aux noms des médecins

Comprendre la facture détaillée pose généralement plus de problèmes. Cette dernière rappelle les informations inscrites sur le résumé, mais avec plus de précisions. Elle peut comprendre jusqu’à huit rubriques (Frais de séjour; Montants forfaitaires facturés; frais pharmaceutiques; Honoraires des prestataires de soins; Transport de malades; Frais divers; Autres fournitures; TVA; Totaux). Seuls les blocs qui vous concernent sont apparents. Une colonne « Suppléments » apparaît également si vous avez séjourné dans une chambre individuelle. Les suppléments de chambre et les suppléments d’honoraires y sont indiqués à côté des honoraires officiels. À chaque étape, une colonne « à charge du patient » indique les interventions personnes (IP) et les autres montants (AM). Pour faire simple, si les honoraires ou les médicaments sont partiellement remboursés par la mutualité, il s’agit d’une IP et s’ils le sont entièrement, c’est un AM. Il est tout à fait possible que les noms de prestataires que vous n’avez jamais rencontrés apparaissent. Cela n’est pas forcément une erreur. Pour certaines prises en charge, notamment de biologie clinique, lors des prises de sang, ou de radiologie, vous ne rencontrez pas de médecin. Ce dernier agit dans l’ombre lors de l’analyse des résultats. 

Ne jamais payer sans comprendre

Si les prestations réalisées durant votre hospitalisation vous sont facturées à la fois par l’hôpital et son Conseil médical, la « note d’honoraires » de ce dernier est jointe à la facture. Par ailleurs, exceptionnellement, des facturations complémentaires peuvent être envoyées ultérieurement. Joëlle Delvaux de la Mutualité chrétienne précise: « Il est essentiel de bien vérifier les frais qui vous ont été portés en compte. En cas de doute ou de questions, parlez-en à votre conseiller mutualiste avant de payer. Celui-ci vérifiera s’il n’y a pas d’erreurs ou d’irrégularités. Le cas échéant, le service Défense des membres prendra contact avec l’hôpital pour faire corriger la facture. »

Cliquez ci-dessous pour vous abonner et découvrir la totalité de notre dossier de la semaine. Rendez-vous également en librairie à partir de ce mercredi ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Moustique du 18 octobre 2017 - Cover ©Moustique

Sur le même sujet
Plus d'actualité