WW2: Les derniers secrets

Une tache brunâtre sur le passé du Mouvement wallon, la première étude systématique sur la déportation des Juifs de Belgique, la bataille oubliée et pourtant décisive de Dunkerque ressuscitée au cinéma… Le plus grand conflit du siècle dernier fait trois fois l’actualité cet été.

illus2917_guerre2

Une omerta de plus d’un demi-siècle et une histoire de vieille malle. Le 22 décembre 1944, le ministère de la Défense nationale avait bien lancé une alerte: “Secret. Nous cherchons des renseignements sur Monsieur Thone. Imprimeur. Liège. Notamment sur son activité dans les organismes séparatistes ou républicains wallons”. Le 28 novembre 1945, l’auditorat militaire classait sans suite l’information qui avait été ouverte. Les flamingants étaient, à juste titre, couverts d’opprobre pour s’être vautrés dans les sales combines de la collaboration. Mais la virginité du Mouvement wallon était, elle, préservée. 
L’histoire aurait pu en rester là si, un jour, une valise poussiéreuse, bourrée de vieux papiers, et entourée de ficelles, n’était arrivée sur le bureau de celui qui est alors le président de l’ULB, Hervé Hasquin. Un vieux monsieur, ami d’un certain Georges Thone, avait fait livrer cet étrange coffre à l’historien, espérant que le contenu serait susceptible de l’intéresser. Il avait ramassé cette valise dans l’imprimerie en ruine de son ami Thone, sous un amas de gravats. Nous sommes alors dans les années 90. 

Dans la valise se trouvent pêle-mêle des manuscrits et des textes dactylographiés d’un autre temps. Hervé Hasquin passera des années sans l’ouvrir. Un jour, la curiosité le pique enfin et, en déchiffrant les documents, il se rend compte qu’il s’agit de correspondance avec le gouvernement de Vichy, qui avait collaboré avec les Allemands. Hervé Hasquin se rend alors compte qu’il tient là une matière explosive. La preuve que des Wallons collabos ont œuvré pendant la Seconde Guerre mondiale, là où l’historiographie nationale avait préféré retenir les liaisons crapuleuses des flamingants. 

Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité