Samusocial: pur lynchage ou vraie affaire?

L'affaire du SAMU social relève-t-elle du lynchage, du harcèlement des gestionnaires du samusocial et de la haine? La défense, prudente, marche sur des œufs.

media_xll_9781729

« De toute façon maintenant, l’outil est cassé », soupire-t-on dans l’entourage d’Yvan Mayeur. Mais « on présente cette affaire comme pire que celle de Stéphane Moreau. C’est hallucinant ». Dans le climat ambiant, il est bon de se poser quelques questions sur la nature des faits reprochés.Le Samusocial est une asbl privée, mais dont plus de 98% du budget est constitué de fonds publics avancés par la Cocom (Commission communautaire commune) et le gouvernement fédéral. Sa mission principale: intervenir auprès des personnes sans-abri en détresse dans les rues de la ville pour leur offrir une aide d’urgence. Les écologistes bruxellois ont demandé une commission d’enquête, une requête à laquelle le bureau élargi du Parlement bruxellois a donc répondu favorablement ce mercredi après-midi. Les Verts réclament également la démission d’Yvan Mayeur.

Rien ne serait illégal

D’un point de vue juridique, rien ne serait illégal. Avec pour preuve, l’affaire qui avait touché Claude Desama, bourgmestre de Verviers. Ce dernier avait été désigné président dans l’intercommunale intermosane, qui l’avait désigné à la présidence d’ORES, principal opérateur wallon en gaz et électricité. Le Conseil d’Etat avait estimé qu’il ne s’agissait pas dans le cas de Desama d’un mandat dérivé mais « dérivé de dérivé » et donc que ce mandat n’entrait pas dans la règle des 150% d’émolument qui plafonne les rémunérations des mandataires. Dans le cadre du samu social, on serait dans ce même cas d’espèce.

Mais pour l’heure, aucune procédure juridique ou pénale n’est engagée, ni au pénal ni au civil. A suivre. Tout ça n’explique pas et ne justifie pas les dénégations en cascade des protagonistes du dossier. Ce seraient des « maladresses ». Mais on est à des années-lumière de Publifin. L’analyse du dossier doit venir au secours d’Yvan Mayeur qui paie un lynchage de par sa personnalité. A force d’avoir été désagréable avec tout le monde… », nous explique-t-on. Samusocial, une affaire de gros sous ou de grosse moue?

Sur le même sujet
Plus d'actualité