VIDÉO. Tunisie, Égypte, Turquie,… Destinations danger ?

La Tunisie redevient “fréquentable”. Un nouvel attentat endeuille l’Égypte. La Bulgarie ou le Cap-Vert attirent. Pour les vacanciers, l’analyse des risques est désormais aussi cruciale que le prix du billet ou le confort de l’hôtel. Le point sur vos destinations de l’été.

Tunisie, Egypte, Turquie,... Destinations danger ? ©Isopix

Depuis 2010, le monde n’est plus le même. Le président Obama venait de recevoir le prix Nobel de la paix pour un discours, celui “du Caire”, qui entendait annoncer la réconciliation entre l’Occident et le monde arabo-musulman. On allait enfin régler un gros malentendu composé de confiscations de champs de pétrole, d’un État palestinien mort-né, d’instrumentalisation du nationalisme arabe contre les Soviétiques, de la première et de la seconde guerre du Golfe… On allait voir ce qu’on allait voir. C’était pour tout de suite. 
C’était même tellement certain que le discours du président s’intitulait “A New Beginning”, “Un Nouveau Début”… Vers où? Fin 2010 éclatait le “Printemps arabe”. D’abord en Tunisie, puis en Jordanie, en Égypte, au Yémen, en Libye et en Syrie. Des contestations populaires qui allaient souvent déboucher sur les violences que l’on sait et la création en Syrie et en Irak du poison qui s’est répandu partout dans le monde: Daech et ses multiples attentats. Sur une plage en Tunisie, près des Pyramides égyptiennes ou dans une rue piétonne d’Istanbul. Mais aussi à Paris, Bruxelles, Nice, Manchester ou encore Londres… La Turquie, l’Espagne, la Grèce, la Tunisie et l’Égypte. Ce quinté était celui qui prévalait en 2010 chez TUI, le plus gros tour-opérateur belge, nous informe sa porte-parole, Florence Bruyère.

La Turquie a perdu des places dans ce classement en raison de sa frontière commune avec la Syrie et des images d’exode de réfugiés irakiens et syriens.

“En 2017, si je prends les réservations pour cette saison d’été, on a l’Espagne, la Grèce, la Turquie, la Bulgarie et le Portugal.” La jeune femme nous explique que la décision du touriste belge vis-à-vis de sa destination de vacances s’axe sur plusieurs critères. 
Le prix et le soleil, évidemment. Mais aussi des installations hôtelières modernes et confortables et un temps de vol raisonnable. “Tous les pays figurant en 2010 dans le top 5 rencontraient ces critères. Mais évidemment, l’attentat du musée du Bardo de Tunis et surtout celui de Sousse où, là, c’est le cœur même du tourisme qui était attaqué – la plage, les parasols – ont fortement pénalisé la Tunisie.” Quant à l’Égypte, c’est plus les images des répressions des mouvements populaires du Caire notamment qui ont joué. “Et la Turquie a perdu des places dans ce classement en raison de sa frontière commune avec la Syrie et des images d’exode de réfugiés irakiens et syriens, mais a maintenu malgré tout une position avantageuse dans le peloton de tête.” Mais les “images” désastreuses de touristes mitraillés reposant sur le sable ou d’embarcations surchargées quittant le sol turc pour l’Europe ne sont qu’une partie de l’explication. “Nous ne sommes qu’un spécialiste du voyage. Mais nous avons une responsabilité vis-à-vis de notre clientèle. Pour que l’on puisse proposer une destination, nous tenons compte de l’avis du ministère des Affaires étrangères.”

Pour découvrir le dossier complet, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

La vidéo a été réalisée par Antoine Conotte.
Production: Rafal Naczyk & Hervé Verloes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité