« Les animaux permettent de sortir de la solitude quotidienne »

Véronique Servais est psychologue et spécialiste des relations entre les êtres humains et les animaux. Selon elle, il faut mieux cerner les besoins de nos amis sur pattes.

Selon Véronique Servais, il faut mieux cerner les besoins de nos amis sur pattes. © Belga Image/AGEFOTOSTOCK

Pourquoi les Belges dépensent-ils autant pour leurs animaux de compagnie ? 

Véronique Servais – D’abord, il peut s’agir d’une passion comme une autre. Certains dépensent beaucoup d’argent pour se rendre aux matchs de leur équipe de foot favorite, d’autres le font pour leurs animaux. Ensuite, l’humanisation des animaux est devenue banale, notamment à cause du marketing autour de ce business. On pense que les animaux seront plus heureux s’ils possèdent plus de jouets, de vêtements et de confort. 

Pourquoi a-t-on besoin des animaux domestiques ?

L’isolement provoque des désastres et les animaux permettent de sortir de la solitude quotidienne. De plus, on se définit par la perception qu’ont les autres de nous-mêmes. Or l’image qu’ont les animaux de leur maître est généralement positive. Ces derniers leur donnent à manger, les caressent, prennent soin d’eux. Alors les humains se disent qu’ils sont généreux et bienveillants. C’est bon pour la confiance en soi. 

Les animaux peuvent-ils jouer le rôle des psychologues ? 

Dans certains cas, oui, car on leur parle et leur raconte nos soucis. Mais les animaux sont surtout utiles dans un processus thérapeutique global. Certains psychologues les intègrent aux séances et partent de la relation entre le chien et le patient pour faire ressortir un mal-être. Les consultations ainsi ne sont plus uniquement verbales, mais aussi sensorielles et émotionnelles. 

Les animaux ne ressentiraient ni empathie ni reconnaissance. Les considérer comme des humains peut-il être dangereux ?

Il est important que chacun reste à sa place. Il est essentiel d’écouter l’animal, de déceler ses besoins réels. À force de les considérer comme ses enfants, cela peut créer des déceptions émotionnelles parfois intenses chez les maîtres… 

Sur le même sujet
Plus d'actualité