Présidentielles 2017: le dispositif des télévisions belges

Le premier tour approche à grands pas - 23 avril - en attendant cet événement phare de la vie politique française, les chaînes belges donnent la parole aux citoyens qui éliront le prochain Président de la République.  

belgaimage-112493435-full

Attaques personnelles, rebondissements, alliances, punchlines, onzes aspirants présidents, un club des cinq : “La Présidentielle française” est sans conteste le plus grand show de téléréalité de la saison. RTL INFO arrache la couverture médiatique dédiée au spectacle et au culte des personnalités pour ramener l’élection au peuple dans une séquence quotidienne “Les Français à l’heure des choix”. Optimistes et pessimistes, de 12 communes différentes, (cherchez l’optimiste) offrent face caméra des témoignages révélateurs de l’atmosphère citoyenne “On a voté pour Chirac, pour Sarkozy, pour Hollande, et on ne voit toujours pas le changement. À quoi cela sert-il de voter au jour d’aujourd’hui ?” 

La RTBF met en place un dispositif similaire “Voix de France” laissant les citoyens s’exprimer, plutôt que les sondages. Selon ces derniers, la majorité des Français et des Belges voteraient Macron (côté flamand, la baronne Le Pen vole néanmoins la vedette au candidat d’En marche!). Fondés ou pas, la séquence quotidienne du journal télévisé de la RTBF lève en partie le voile. Du 21 au 24 avril, François de Brigode s’installe à Paris afin d’accueillir en plateau des invités de choix et communiquer en direct avec le journaliste Pierre Marlet. La chaîne dédie la soirée du 26 avril au très bon documentaire “La tentation FN. Les Nouveaux électeurs de Marine Le Pen”. Qui sont-ils ? On se le demande… Le réalisateur Olivier Toscer y répond. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité