Daesh recule

Si Daesh perd du terrain en Irak et en Syrie depuis la proclamation du califat, en juin 2014, on assiste à une résurgence d'attentats terroristes dans cette région.

illus1417_infographie

Les effectifs et les territoires occupés par l’État Islamique diminuent fortement, mais la menace quant à elle, est toujours aussi présente avec une recrudescence des actes terroristes dans ces régions. La réduction du territoire provoque également des dissensions en internes qui poussent certains djihadistes à mener des attaques isolées ou à rentrer dans leur pays d’origine, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle. Cependant, la reprise de ville comme Palmyre le 2 mars dernier par les forces du régime syrien, soutenues par l’aviation russe, couplée à l’avancée dans la ville de Mossoul en Irak pourrait favoriser un « retour au désert » dans la région de l’Euphrate des forces de Daesh. Une région où les réseaux d’Al Qaïda sont implantés depuis début 2000.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité