Les parcs d’aventures, une spécialité wallonne

Grimper, ramper, sauter, glisser, ramer… En Belgique, c’est en Wallonie que les parcs d’aventures trouvent leur meilleur terrain de jeu et offrent les plus époustouflantes sensations.

illus1417_indianajones_prod

L ’aventure est au coin de la rue, dit-on. Mais pour qui veut s’offrir un vrai cocktail d’émotions, le parc d’aventures, c’est le must. En Belgique, curieusement, il s’agit d’une spécialité wallonne. Question de relief, sans doute. Les premières infrastructures ont vu le jour voici une bonne vingtaine d’années. Plutôt orientées gros biscoteaux. Depuis, elles se sont multipliées et leur public s’est considérablement élargi. Comment expliquer pareil engouement? Le concept séduit par son côté nature, accessible au plus grand nombre et créateur d’émotions. On se shoote à l’adrénaline en famille, entre amis ou collègues. Dans le cadre d’une sortie, d’un anniversaire ou d’un enterrement de vie de garçon. 

Nature et adrénaline

Pas besoin de préparation physique ni de connaissances techniques. Après un court briefing explicatif sur les règles de sécurité, les participants s’élancent sur des parcours d’audace présentant des niveaux de difficulté variés et progressifs adaptés à l’âge, à la taille, aux capacités physiques de chacun. Hauteur, vitesse, équilibre, adresse: les sensations sont fortes, le plaisir de les partager, intense. Le succès de ces infrastructures s’inscrit aussi dans la vogue des loisirs outdoor. D’autant que la plupart d’entre elles bénéficient d’un environnement préservé. Il faut de grands arbres pour dessiner des parcours accrobranches, de belles rivières pour glisser sur l’eau en kayak, de hautes falaises pour tracer une via ferrata, de sombres grottes pour s’initier à la spéléologie, des vallons encaissés pour jeter des ponts de cordes. Tout ce qui fait le charme des Ardennes…

Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité