La famine recule mais le combat est loin d’être gagné

L'ONU prédit la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale dans quatre pays africains. Ailleurs, pourtant la faim régresse.

illus1317_famine_belga

Les rapports de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) sont encourageants. Jamais le pourcentage de la population victime de la famine n’a été aussi bas. Le combat est néanmoins encore loin d’être gagné. Mais les solutions existent. La première revient à stopper le gaspillage alimentaire. Mieux répartie, les productions mondiales de nourriture pourraient en effet nourrir toute la population. Selon l’ONU, il est aussi indispensable d’arrêter les guerres et éradiquer totalement les régimes totalitaires. Pour mener à bien ces missions, la Fao et les ONG ont évidemment besoin de moyens financiers. Depuis la Belgique, le Consortium 12-12, regroupant diverses ONG belges, encourage ainsi aux dons et aux soutiens humains. Plus d’info sur www.1212.be.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité