Françoise Schepmans veut interdire la vente aux mineurs du gaz hilarant

La députée bourgmestre a embrayé après que la section molenbeekoise du PTB a montré des cartouches de protoxyde d’azote jonchant le sol. 

Protoxyde d'azote ©Fotolia

Sous ce terme se cache cette découverte du 18e siècle: le gaz hilarant. À l’époque, ce gaz servit aux premières anesthésies. Le produit était si populaire que les foires et les cirques en faisaient une démonstration ludique: pour 3 sous, on pouvait en respirer quelques bouffées. Hilarité de l’utilisateur et du public garantie. Mais pas sans danger: à forte dose, ce gaz provoque de sérieux troubles neurologiques. Actuellement il est utilisé comme cartouche de gaz pour siphon à crème chantilly. Mais aussi pour un usage “ludique”. La section molenbeekoise du PTB a montré que des dizaines de ces cartouches jonchaient le sol de l’espace public. La bourgmestre a immédiatement embrayé. Le MR et le PTB sont d’accord et il n’y a vraiment pas de quoi rire…

Sur le même sujet
Plus d'actualité