Jeux d’adultes, affaires à faire

Oubliez les ronflants paintball et karting. Exploitant le meilleur du réel et du virtuel, les nouvelles activités indoor pour adultes font leur révolution. Focus sur un marché en plein boom, celui de l’adrénaline.

illus1017_battlekart_prod

Les jeux pour adultes deviendraient-ils enfin matures? À voir les très classiques terrains de paintball et autres pistes de karting pousser comme des champignons, on pourrait en douter. En témoignent encore le WIK (Wavre Karting Indoor) et sa piste de 650 mètres de long sur deux étages – dont l’ouverture a été repoussée suite à une intoxication massive au CO – ou le nouveau karting électrique Green Power Kart de Jumet. Reste que si les hématomes et la testostérone ont plus que jamais la cote, de nouveaux terrains de jeu leur font une solide concurrence sur le marché des sensations fortes. Des néo-loisirs ultramodernes qui allient enfin le nec du réel et du virtuel. De nouveaux crossover qui brisent les frontières entre univers parallèles et réinventent l’expérience ludique grand public. Et si les loisirs 2.0 n’en sont encore qu’aux prémices, ces nouvelles activités pour adultes font déjà un carton plein.

La preuve avec Battlekart, nouvel hybride génial entre réalité et virtuel. Le concept? Mario Kart… En vrai! Truffée de capteurs, de caméras et de projecteurs, cette ancienne usine textile de Dottignies, à la frontière française, a été reconvertie afin de donner vie au célèbre jeu de course de Nintendo. Sans aucune mention explicite à la marque, faute de licence officielle. Sous ce hangar de 5.000 m2 et son bar panoramique, deux pistes de 2.000 m2 attendent les pilotes avides de réalité augmentée. Équipés d’écrans de contrôle, ces karts électriques nouvelle génération évoluent alors sur un circuit virtuel entièrement projeté sur le sol. Ce qui leur permet d’interagir avec leur environnement afin de choper des bonus sur la route pour booster leur accélération, par exemple, tirer une roquette sur un concurrent ou lâcher de l’huile sur le bitume pour ralentir un poursuivant. Toute la course (et les moteurs) est gérée par ordinateur, tandis que les actions s’affichent sur l’ordinateur de bord. Hallucinant. Tout comme l’arsenal technologique mis en place par l’entreprise. Disséminés au plafond, quelque 336 capteurs analysent la position des karts au centimètre près… 270 fois par seconde.
Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité