La fin des écrans dans les avions

Certaines compagnies aériennes ont décidé de ne plus commander d’écrans de divertissement dans leurs nouveaux avions. L’objectif : réduire les coûts.

suhyeon-choi-184102

A la pointe de la technologie lors de leur arrivée dans les années 80, les moniteurs intégrés aux sièges des avions sont aujourd’hui dépassés par les appareils des voyageurs. American Airlines explique que 90% des passagers sont maintenant équipés de leur portable, tablette ou smartphone et n’utilisent donc plus les écrans fournis par la compagnie.

Cette évolution représenterait une économie considérable pour les entreprises aériennes qui pourraient épargner jusqu’à 10% sur le total des coûts d’un avion. En effet, des sièges sans écrans sont moins lourds, ce qui permet une économie de carburant. Une réduction de l’épaisseur des sièges permettrait aussi d’augmenter leur nombre et partant, celui des voyageurs (et par conséquent de faire des bénéfices). Enfin, ces écrans seraient devenu un gouffre financier.

Du wifi dans le ciel

Pour ceux qui appréciaient l’offre de films, séries et jeux proposés, rassurez-vous : un service de streaming remplacera peu à peu les petits écrans. L’utilisateur se connectera via son appareil sur le wifi de l’avion et disposera d’une offre de contenus multimédias. William Hoppe, chef au sein de Intelenet Global Services et interrogé par le New York Times indique d’ailleurs que certaines compagnies diffusent déjà du contenu en streaming, à l’image de Southwest Airlines qui le fait depuis huit ans et n’a jamais acheté de sièges équipés d’écrans : « le choix de Southwest Airlines de ne pas acheter ce genre d’équipement est totalement en accord avec l’arrivée du wifi dans les airs, mais aussi avec la durée de certains vols, parfois plus courte que la durée même du film ». Des prises seront également à la disposition de chaque voyageur pour ne pas tomber en rade de batterie (surtout pour les vols longs-courriers). La compagnie australienne Quantas a elle signé un deal avec Netflifx et Spotify : ses voyageurs auront un accès gratuit à ces deux plateformes via le wifi de l’avion.

Ce changement va cependant prendre plusieurs années, la construction d’un avion n’étant pas ce qu’il y a de plus rapide. Cette évolution a toutefois déjà commencé puisque American Airlines, l’une des plus grosses compagnies au monde, a décidé de ne pas commander d’écrans pour ses nouveaux avions.

Sur le même sujet
Plus d'actualité