Adieu Mamine

L'ancienne présentatrice de la RTBF est décédée cette semaine. Elle avait 73 ans.

mamine3_gdformat

En 1967 lors d’un débat consacré aux étudiants, Mamine Pirotte se fait remarquer par son talent oratoire, qui lui vaut d’être recrutée par la RTBF. Elle y restera près de 45 ans.

Aujourd’hui encore, elle est considérée comme une pionnière. C’est elle qui, en 1977 est la première à amener en radio une émission consacrée à la consommation: Minute Papillon. Un concept qui à l’époque était loin de susciter l’unanimité comme elle le déplorait:«Pour certains de mes confrères, ce n’était plus du journalisme car on parlait des choses de la vie et des problèmes des gens.» Mais le succès est au rendez-vous et le magazine sera également décliné en version télévisée.

Elle innovera encore en devenant la première femme à intégrer la rédaction sportive en présentant une rubrique dans Vendredi Sports.

En 1983, elle lance l’Écran témoin, l’ancêtre des émissions de débat actuelles. Elle y restera près de vingt ans et c’est entre autre grâce à elle qu’un certain Pierre Kroll se révélera au grand public. Par la suite, elle délaisse l’antenne, devient directrice de Radio Une (désormais appelée La Première) , dirige le centre de production de Liège et devient finalement directrice des ressources humaines de la RTBF avant de mettre un terme à sa carrière, en 2009.

Un hommage lui sera rendu ce soir dans C’est du belge (La Une, 20h10) et demain avec le documentaire Mamine, une femme libre (La Trois, 21h05).

Plus d'actualité