Le PS tente d’influencer un sondage sur Furlan

Paul Furlan n'était visiblement pas assez au coeur de l'actualité. La secrétaire fédérale de son parti à Thuin a ajouté la case "contournement de sondage" au dossier. 

Paul Furlan ©Belga Image

Soutenir une personne en qui l’on croit peut se comprendre. Tout le monde l’a déjà fait un jour. Mais quand c’est la secrétaire fédérale du PS de Thuin qui s’y met pour trafiquer un sondage qui concerne Paul Furlan, là, ça devient un problème. Ce jeudi soir, peu après 18 heures, Charlyne Moretti a demandé à tous les contacts du PS de remplir la question du jour sur le site de La Libre. Mais ce n’est pas tout, elle leur a également indiqué comment faire pour voter « autant de fois que l’on veut« . 

Si la manoeuvre n’a finalement pas réussi à influencer le vote puisque le « Oui » l’a emporté à 93,6% (les personnes contactées auraient-elles refusé d’y participer ?), on peut se demander son intérêt dans un moment pareil si ce n’est de discréditer encore plus le parti. La Libre rappelle d’ailleurs que la « question du jour » ne « s’apparente pas à un sondage, puisqu’elle ne repose sur aucune base scientifique« . Le site précise également qu’il « arrive que certains groupes d’influence tentent de manipuler les résultats de cette question« .  

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité