Nos factures interceptées par des escrocs

Ils falsifient les numéros de compte bancaires...  Et puis le client paie ! 

Factures Courrier ©Prod

Vérifier les données d’une facture que vous venez de recevoir est un geste qui peut paraître anodin. Mais il vous évitera peut-être de tomber dans une arnaque. Les autorités fédérales constatent en effet une hausse des plaintes relatives à la falsification des factures. Un nouveau phénomène qui rapporte à leurs auteurs: plus de 250.000 euros rien que pour les plaintes adressées au Service de médiation du secteur postal et un montant au moins aussi élevé pour les services de bpost, qui ne souhaitent pas le divulguer. 

Concrètement, les voleurs interceptent le courrier dans les boîtes aux lettres et falsifient le numéro de compte bancaire. Ensuite, ils envoient la fausse facture aux clients, lesquels effectuent, à leur insu, le paiement sur un faux numéro de compte bancaire. Que faire pour lutter contre ces fraudeurs? La responsabilité de cette fraude ne peut être constatée que par la police et les autorités judiciaires. bpost collabore au maximum aux enquêtes menées par la police et les instances judiciaires. L’entreprise a constaté en 2016 “un nombre de plaintes plus élevé que celui enregistré au cours des dernières années (moyenne de 100 par an). Ceci est en partie dû à un meilleur enregistrement des plaintes. Cette tendance est également observée dans d’autres pays”. 

Une serrure électronique

Quant au niveau du service de médiation pour le secteur postal, 43 plaintes écrites de 13 expéditeurs différents sont également arrivées récemment. Pour Alexander De Croo, ministre fédéral de la Poste, “en cas de fraude à la facturation, la facture peut être interceptée chez bpost à différentes étapes du traitement. Cette interception peut avoir lieu soit préalablement au dépôt du courrier à la poste, soit à l’élaboration de la facture, à l’impression, à la mise sous pli, à l’affranchissement, ou encore lors du transport”…

De son côté, au Parlement fédéral, la députée CD&V Leen Dierick se demande si des membres du personnel de bpost ne sont pas impliqués dans ce phénomène. Le ministre nie: “À ce jour, aucune preuve n’a pu être fournie quant à une implication éventuelle de leur part dans une fraude à la facture”. bpost ne reste pas toutefois sans réaction: “Depuis la mi-octobre 2016, 2.300 boîtes aux lettres rouges ont été équipées d’une serrure électronique”. En attendant, prenez le temps de bien lire votre facture avant de payer… ou d’encoder les numéros de compte habituels (eau, électricité, gaz, GSM…) de vos paiements ou encore d’instaurer une domiciliation pour les paiements les plus courants.

Plus d'actualité