Bernard Dobbeleer, nouveau chef éditorial de Pure FM

Journaliste musical depuis 1988 chez Moustique, Bernard Dobbeleer revient sur Pure FM après douze ans passés sur Classic 21. Nous avons recueilli ses premières impressions, alors que la nouvelle vient d’être officialisée.

bernard_dobbeleer

Ce nouveau poste, c’est un challenge?

Je quitte une radio qui performe mais je suis super content d’arriver dans une radio qui a beaucoup de résultats en terme d’images sur les réseaux sociaux, ce qui ne s’est pas traduit de manière efficace dans les sondages. C’est une radio qui m’a toujours intéressé, qui a une image forte et que j’ai envie de dynamiser.

En quoi consiste votre projet pour Pure FM?

Je ne peux pas encore trop en parler mais en tout cas, je vais essayer d’augmenter l’offre musicale de Pure Fm, qui à mon avis est pour le moment un peu trop restreinte. A côté du développement des nouvelles technologies comme la radio non linéaire, j’aimerais faire en sorte que les talents de Pure FM puissent s’exprimer dans tous les domaines. Je voudrais aussi que nous soyons encore plus présents sur les festivals, et sur beaucoup d’événements. Enfin, je souhaiterais accentuer l’aspect belge de la musique. Aujourd’hui, plein d’artistes qui fonctionnent bien viennent de la Fédération Wallonie Bruxelles, comme Lost Frequencies, The Magician… J’ai vraiment envie que Pure Fm en devienne la vitrine.

Quand commencerez-vous ?

Pas tout de suite. Il faut d’abord me trouver un remplaçant sur Classic 21. La date sur laquelle nous tablons est le 1er février mais sous réserve. Je quitte Classic 21 avec un petit pincement au cœur, c’était une belle aventure, une chouette ambiance et des collègues formidables. Mais je sais que je vais en trouver d’autres tout aussi formidables…

Plus d'actualité