Génération Quoi?

La RTBF a livré un prime sur la Génération Y. Et apparemment, le changement, c'est maintenant.

1250219b04a430b1e6ee2e024b318874

La grande enquête sur la génération Y (18-34 ans) qui s’est tenue sur le web de mai à juillet 2016 a rendu ses résultats, ce mardi soir lors d’un prime présenté par Cathy Immelen. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la jeune génération revendique ses idées. Autour d’un plateau composé de chroniqueurs vingtenaires, dont le rappeur JeanJass, la Youtubeuse Lufy, le DJ Henri PFR ou encore la présidente de l’UNECOF Opaline Meunier, la RTBF a développé des thématiques aussi larges que « Avez-vous confiance dans le système politique actuel ? », « L’enseignement scolaire prépare-t-il au monde de l’emploi ? » ou « Pensez-vous que l’on devrait rétablir un service militaire ».

Si en plateau, les réactions étaient relativement similaires, axées sur la protection de l’environnement et l’envie de reconstruire un vivre ensemble, certains membres du public, interviewés par l’énergique Bénédicte Deprez, étaient un peu plus… tranchants. Voire anxiogènes. On retiendra tout de même une ambiance décontractée, ponctuée par quelques micro-trottoirs de Kody, la pugnacité de la chroniqueuse Opaline, les bons mots de Guillermo Guiz (oui, malgré ses 35 ans) et surtout la pêche de Cathy Immelen, qui présentait là son premier prime. Autre bonne idée, celle d’avoir diffusé intégralement l’émission en Facebook Live, qui montre la volonté de la RTBF de se rajeunir.

Résultat, l’émission a fait le bilan d’une génération qui se révèle bien moins caricaturale que ce que l’on aime en dire. Désabusés, les 18-34 ans ? Loin de là, plutôt fatigués d’un système qui ne leur correspond plus, quand on sait que neuf jeunes sur dix n’ont plus confiance dans le système politique. Une génération qui prône l’amitié et le sexe, mais aussi l’amour et la musique comme valeurs motrices. Un témoignage engageant pour le futur.

Plus d'actualité