Blanche représentera la Belgique à l’Eurovision 2016

Son nom ne vous dit rien? Normal. C'est un pseudo. Mais vous avez suivi cette délicieuse chanteuse dans The Voice Belgique, elle s'appelait alors Ellie Delvaux.

blanche3_rtbf

C’est à Kiev, en Ukraine, qu’aura lieu en mai le 62e Concours Eurovision de la chanson, puisque la chanteuse Jamaia a remporté la victoire l’an passé avec 1944 (on ne se risquera pas à vous donner la traduction ukrainienne). Après Roberto Bellarosa, 12e en 2013, après Loïc Nottet qui a fait sensation il y a deux ans et terminé 4e, après Laura Tesoro, choisie par la VRT en 2016 et qui a obtenu une honorable 10e place, Blanche est donc la quatrième candidate de The Voice Belgique à affronter les chanteurs lettons, maltais ou azeris.

Quel que soit son résultat, on se réjouit pour cette tout jeune chanteuse qui, à 16 ans, a fait frissonné le public de The Voice en interprétant – notamment – le Daydreamer d’Adele. Accueillie dans l’équipe de Cats on Trees, elle ne s’est inclinée qu’en quart de finale. Mais comme Pierre Lizée, Ellie a toujours fait partie des chouchous de l’équipe Moustique. On prend donc doublement part à cette étape supplémentaire dans sa jeune carrière, marquée par ce nouveau nom d’artiste. « J’adore mon prénom, mais je voulais quelque chose de singulier, de grandes chanteuses portent déjà le nom d’Ellie. Blanche est mon troisième prénom. Ma carrière commence et l’idée d’une page Blanche où tout est à écrire me correspond bien. Si je chante principalement en anglais, j’avais aussi envie de garder quelque chose de français, parce que c’est une langue que j’aime et qui est belle. Je voulais surtout quelque chose qui s’accorde à mes projets, qui englobe ce que je fais artistiquement. Même si aux yeux du public Blanche sera moi, pour tous ceux qui participent au projet, Blanche sera quelque chose de collectif, bien plus que si j’avais gardé mon prénom. »

On ne connaîtra sa chanson qu’au printemps, mais on sait déjà que Blanche l’a composée avec Pierre Dumoulin, du groupe Roscoe, qui l’a contactée après l’avoir vue dans The Voice. Ils se sont mis à travailler ensemble sur un EP qui sortira dans quelques mois. « Nous avions créé la chanson sans penser à la présenter, mais le comité de sélection a été séduit à l’unanimité et me voilà! En y réfléchissant, je n’y vois que des points positifs, cette aventure est une expérience unique et enrichissante que j’ai hâte de vivre. » On ne peut qu’espérer que cette participation à l’Eurovision lui offre la même visibilité professionnelle qu’à Loïc Nottet. « Sa prestation était techniquement et artistiquement impressionnante, sa réussite, par la suite, est due à son talent, mais cela prouve aussi que l’Eurovision est vraiment quelque chose de très positif.. » C’est tout ce qu’on lui souhaite…

Plus d'actualité