Julien Doré séduit au bord du lac de Genval

Trois mois avant le début de sa tournée, le chanteur a dévoilé en live les chansons de "&"  au cours d'un showcase exclusif. Tout ça s'annonce plutôt bien pour Forest National.

dore2bouchez

Alors qu’on s’approche tout doucement des traditionnels bilans de fin d’année, il n’y a guère que Christophe et son magnifique « Les Vestiges Du Chaos » pour rivaliser avec « & »  de Julien Doré comme meilleur album de l’année dans la catégorie française. Nappé d’arrangements atmosphériques (piano, synthés, cordes, …), « & » est un disque qui relève le défi de l’optimisme, de la beauté, de la féminité et du retour à l’essentiel.  Et ce sont des valeurs qui font un bien fou.

Omniprésent sur les ondes, le chanteur au look d’un Jésus-Christ de l’ère néo-hippie lancera sa tournée le 23 février prochain au Zénith d’Amiens. En Belgique, le rendez-vous est fixé au 12 mai à Forest National et si vous voulez y être, ne tardez plus. Les places partent vite, très vite. Ce lundi, Julien Doré était l’invité d’un showcase exclusif organisé par Radio Contact,  Sony Music et Plug RTL qui l’a également accueilli dans son émission The Black Pass (diffusion le 14 décembre à 18h40)). Les choses  n’ont pas été faites à moitié . Trois cent auditeurs/téléspecateurs invités après avoir été tirés au sort sur base d’un concours, open bar, pop-corn et un lieu prestigieux (le Château du Lac de Genval) en référence bien sûr au méga-tube Le Lac de Juju. Bref, il ne manquait plus qu’une petite moto sur l’estrade et Pamela Anderson dans sa robe blanche sortant de la brume.

La force de Julien, c’est son esprit d’équipe. Il a les mêmes musiciens depuis le début, en studio comme sur scène. Et ça s’entend. A trois mois du début de son périple live, les nouveaux morceaux sont parfaitement rodés et la sauce prend: des nappes de claviers, une batterie feutrée, des guitares étincelantes et, ça et là, quelques notes de piano jouée par Juju, notamment sur le joli Magnolia. Il a beau dire « ce n’est pas du Chopin« , ça fait son petit effet. En une heure, Doré et ses trois potes/complices (ils seront deux de plus à Forest) visitent le nouvel album, se brocardent amicalement, exhument Paris-Seychelles en guise de cerise sur le gâteau et transforment une opération promotionnelle en événement émouvant. Trente minutes après son concert, le garçon se laissait encore prendre en selfie avec ses fans. Cool le Doré. On le revoit le 12 mai.

Photo: Benoît Bouchez

 

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité