Donald Trump élu président des Etats-Unis

Les médias américains le prédisent depuis les petites heures ce matin, mais c'est désormais officiel: avec le soutien d'au moins 290 grands électeurs, le candidat républicain devient le 45e président des Etats-Unis d'Amérique.

Trump_Belga

On le craint depuis la tombée des premiers résultats ce matin. Désormais, c’est une certitude. Donald Trump a récolté les voix d’au moins 290 grands électeurs, alors qu’il n’en avait besoin que de 270 pour être élu. Et le comptage n’est pas terminé dans certains états. La candidate démocrate Hillary Clinton n’a elle que 218 voix et a reconnu sa défaite. Une chose est sûre: cette nuit du 8 au 9 novembre 2016 en a surpris plus d’un. Même si on redoutait ce scénario. Hillary Clinton a peiné tout au long de cette campagne à monter sa cote de popularité au-dessus des 40 %. Et les électeurs qu’elle fédérait la soutenaient plus par opposition à Donald Trump que pour ses idées et sa personne. Bien que le taux d’abstention ne soit pas encore connu, il est fort probable que les Américains qui soutenaient Clinton pour éviter Trump n’aient finalement pas fait l’effort de se rendre aux urnes… 

Voici les moments clés de cette nuit électorale pleine de surprises…

9h

Donald Trump franchit la barre des 270 grands électeurs et devient le 45e président des Etats-Unis d’Amérique. Hillary Clinton a déjà reconnu sa défaite.

6h30

Hillary Clinton remporte encore un état clé: le Nevada. Mais ce dernier ne représente que six grands électeurs, bien insuffisant pour rattraper son retard.

4h30

La victoire de Donald Trump se dessine de plus en plus. Les bourses commencent à paniquer aux quatre coins de la planète, affichant des baisses jusqu’à 5 %.

À cette heure-ci, le New York Times sort un « graphique de probabilité ». Selon le célèbre quotidien américain, Donald Trump a désormais 73 % de chances de devenir le 45e président des Etats-Unis. Quelques minutes plus tard, les urnes confirment… Donald Trump remporte l’Ohio, la Floride et l’Iowa. La barre de probabilité du New York Times passe à 95 %.

3h30

Les médias révèlent que les Républicains ont conservé le contrôle de la Chambre des représentants aux Etats-Unis à l’issue des élections législatives qui se déroulent en parallèle du scrutin présidentiel. En cas de victoire de Donald Trump, il pourra ainsi prendre des mesures très « républicaines » et ne sera pas bloqué par une assemblée d’une autre couleur politique, comme cela a été le cas pour Barack Obama.

Mercredi 1h

Les bureaux de vote commencent à fermer dans tout le pays. Dans la foulée, les premiers résultats commencent à arriver. Donald Trump remporte, comme prévu, le Kentucky et l’Indiana, l’Etat dont est originaire son candidat Vice-président Mike Pence ainsi que la Virginie. Mais aussi l’Alabama, l’Arkansas, la Caroline du Sud, le Mississippi, l’Oklahoma, le Tennessee et le Texas.

De son côté, Hillary Clinton gagne la Caroline du Nord, le Delaware, l’Illinois, le Maryland, le Massachusetts, le New Jersey, le New Hampshire, l’Etat de New York, Rhode Island, le Vermont et Washington DC.

Aucun des deux candidats n’a toutefois franchi la barre fatidique des 270 grands électeurs et ne peut donc revendiquer la victoire.

Minuit

L’ancien président républicain George W. Bush, qui avait déjà montré des réserves quant à Donald Trump dont les propos misogynes et racistes ont profondément choqué jusque dans ses propres rangs, a annoncé avoir voté blanc.

Mardi 22h

Selon la chaîne d’information américaine CNN, l’Etat d’Utah a enregistré des problèmes avec certains ordinateurs destinés au vote. Sur Twitter, Donald Trump relève l’incident… comme pour s’apprêter à contester les résultats qui ne sont pas encore tombés. 

Mardi 14h (8h du matin à New York)

La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton a déposé son bulletin dans l’urne d’un bureau de vote New-yorkais, à Chappaqua. En compagnie de son époux, l’ancien président Bill Clinton, elle a été accueillie par une foule de 150 personnes clamant son nom.

Une heure plus tard, le candidat républicain Donald Trump a lui voté dans un bureau de Manhattan, attendu par une foule moins enthousiaste mêlant applaudissements et huées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité