La monoroue, de plus en plus présente à Bruxelles

La très futuriste monoroue suit le vélo électrique sur la piste des déplacements faciles, efficaces et écologiques.

La monoroue, de plus en plus présente à Bruxelles - Belga

Après le vélo et la trottinette électriques, ce sont le skateboard et le monocycle qui se sont dotés d’un moteur pour devenir hoverboard et monoroue électrique. Lancé au début des années 2010, l’hoverboard est un mini-scooter constitué de deux roues au milieu desquelles l’utilisateur place ses pieds. Contrairement à beaucoup de moyens de transport, il fonctionne avec les roues côte à côte et en fonction de l’inclinaison du corps: vers l’avant pour avancer, vers l’arrière pour reculer. Avec un poids d’homme classique, on peut faire 8-10 kilomètres sur un hoverboard, à une vitesse n’excédant pas les 8 km/h. Ces derniers temps, cet engin s’est démocratisé, atteignant parfois les 200 euros dans certains magasins, ce qui lui confère un certain succès. 
“Sauf que l’hoverboard est un pur loisir, ce serait une erreur de le considérer comme une vraie solution de mobilité en ville, estime Manuel Bekhor, spécialiste des engins à micro-mobilité et gérant du magasin cityzen.be. Sa prise en main est clairement plus évidente qu’avec d’autres machines, mais l’hoverboard possède des roues pleines, ce qui fait que les chocs sont encaissés brutalement. Et puis il n’est pas spécialement pratique à transporter au bras. ”Pour les petits et grands déplacements plus “professionnels”, mieux vaut donc se porter sur la monoroue.”

Une machine créée il y a 10 ans

Très prisée à Paris et en Espagne, la monoroue commence à faire son apparition dans les rues bruxelloises. Appelé également monowheel ou gyroroue, le fonctionnement de cet engin ne doit pas néanmoins être associé au gyro-scope… “C’est plutôt un capteur d’angles, comme on en trouve sur les smartphones, illustre Manuel Bekhor. Le moteur, placé à l’intérieur même de la roue, s’enclenche lorsqu’il détecte une inclinaison du corps via les pieds.” Constituée (bien entendu) d’une roue, cette machine a été créée il y a environ dix ans par un Américain, Dean Kamen, également inventeur du Segway. 

Pour découvrir la totalité de l’article, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique

Plus d'actualité