Mint fête son come-back en (très) bonne compagnie

250 happy few étaient invités à un "concert très très privé" de Puggy, Saule et Sharko jeudi soir, pour le retour de la radio mentholée.

capture_decran_2016-09-16_a_13

« Pour que Mint vive », c’était l’intitulé de la lettre de soutien signée par plus de 60 artistes belges en 2008 pour essayer de convaincre le CSA de laisser une petite place sur une bande FM super-saturée à Mint, la radio pop-rock. En vain. La toute jeune radio (à peine un an d’existence) a disparu des ondes, laissant orphelins quelque 120.000 auditeurs quotidiens. Toute une communauté de nostalgiques qui avaient découvert avec elle Puggy, Saule ou Sharko. Des groupes qui lui ont fait l’honneur de participer jeudi soir à un show-case intimiste à Saint-Gilles, devant 250 personnes. Car Mint est décidée à faire son retour sur la bande FM et ce, dès la rentrée prochaine. En effet, c’est en juillet prochain que le gouvernement de la Fédération wallonie-Bruxelles devrait mettre en place son nouveau plan de fréquences. Et Mint a un goût de revanche!

Grâce à un partenariat avec les radios provinciales Maximum FM et Must FM, la radio a déjà pu diffuser son parfum mentholé dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Pour séduire de nouveaux auditeurs, son équipe a lancé le #LiveMint, pour relayer sur les réseaux sociaux les performances live d’artistes partagées par la radio. Ce hashtag traduit également le souhait de voir vivre Mint (littéralement, « Que vive Mint »). Cette opération sera rythmée par de nomvreuses actions de terrains pour fédérer une nouvelle communauté, notamment par le biais de show-cases intimistes toujours avec des artistes bien de chez nous.

Entre chaleur et fraîcheur

Justement, qu’en était-il de ce premier « concert très très privé » jeudi soir? C’était bien. Allez non, c’était même très bien. En préambule, on a découvert les petits nouveaux de Midnight Stubble – gagnants du voting de mai sur la page web de la radio – invités à balancer leur rock énergique qui surfe à la limite du blues. Trois titres ont été interprétés par ce trio bruxellois, dont l’entraînant Whiplash. À suivre. Place ensuite à Sharko – dont la musique s’apprécie décidément tellement mieux en petit comité -, et à Saule. Deux formations qui ont collaboré à New York avec Mark Plati, le producteur de David Bowie, pour leur dernier album: respectivement « You don’t have to worry » (disponible) et « L’Éclaircie », attendu le 18 novembre. Enfin, c’est au tour de Puggy – vainqueur sans surprise à l’applaudimètre – d’interpréter trois morceaux de « Colours », leur dernier album paru en avril dernier. Quatrième opus qu’on a beaucoup apprécié chez Moustique.

À l’issue de chaque set, tous les artistes se sont prêtés au jeu des interviews avec les animateurs de Mint et ont répondu à quelques questions du public. Tous, sauf les trois mecs de Puggy qui clôturaient la soirée. Ils étaient peut-être effrayés à l’idée de se faire sauter dessus par leurs groupies. Dommage, la fin de soirée a un peu fait « plouf » et le public a rapidement quitté la salle pour se retrouver sous la pluie. Une fraîcheur bienvenue après des semaines de chaleur et ce premier show-case torride.

Sur le même sujet
Plus d'actualité