Rio 2016: la Belgique vers un record?

Après un début tonitruant, la délégation belge a déjà rempli son objectif minimum à Rio. A combien de médailles peut-on rêver d'ici la cérémonie de clôture le 21 août prochain?

belgaimage-95290750

Les athlètes belges ne sont pas venus pour faire de la figuration dans la Cité merveilleuse. Moins d’une semaine après le début de ces 31ème Jeux Olympiques de l’ère moderne, le Team Belgium totalise trois médailles par forcément prévues au moment des pronostics. Si l’on attend toujours un petit quelque chose de la Belgique en cyclisme sur route, la victoire de Greg Van Avermaet face à des concurrents britanniques, italiens et espagnols peut-être mieux armés a lancé une dynamique victorieuse au sein de la délégation belge. Cette médaille d’or combinée aux résultats surprises de Dirk Van Tichelt et Pieter Timmers font déjà de ces Jeux le meilleur palmarès depuis Atlanta en 1996 (6 médailles). On est encore loin du record d’Anvers 1920 (36 médailles; 14 or, 11 argent, 11 bronze) mais la Belgique a encore de belles cartes à abattre et Rio 2016 et pourrait entrer dans la légende du sport noir-jaune-rouge. Voire égaler les JO de Londres de 1948, record belge de l’après-guerre avec 7 médailles. (2 or, 2 argent, 3 bronze) 

Ils ont une vraie chance

Philip Milanov (lancer du disque)

Le colosse brugeois, déjà deuxième au Championnats du monde l’année dernière, a remis le couvert à Amsterdam en décrochant l’argent. On compte sur lui pour continuer sur sa lancée même si Rio est sa première expérience olympique.

Jaouad Achab (Taekwondo -68kg)

Double champion d’Europe et champion du monde en titre, Jaouad domine sa discipline. Avec lui, la Belgique pourrait décrocher sa première médaille olympique en Taekwondo et jeter un coup de projecteur sur un sport peu connu chez nous. 

Les Red Lions (Hockey)

Après trois premiers matchs maitrisés de la tête et des épaules, nos hockeyeurs se profilent comme l’équipe en forme du tournoi. S’ils maintiennent leur niveau de jeu, on peut décemment rêver d’une nouvelle breloque dorée.

David Goffin (Tennis)

Déjà débarrassé de Djokovic, Tsonga, Wawrinka, Federer, Raonic et Thiem, il ne reste plus beaucoup de joueurs classés devant le 13ième mondial. Mieux, dans sa partie de tableau, seul Nadal, aussi inscrit en double et double mixte, a un meilleur classement à l’ATP et il revient à peine de blessure. C’est ce qu’on appelle une voie royale.

Toma Nikiforov (Judo -100kg)

Le (très) grand espoir du judo belge est vice-champion d’Europe de sa catégorie depuis avril et son magnifique tournoi à Kazan. À 23 ans, le Schaerbeekois a encore le temps de progresser mais qui sait?

On y croit encore (moyennement)

Les Belgian Tornados (Relais 4x400m)

Le relais belge n’a jamais raté une finale dans un grand événement depuis 2008! Champion d’Europe depuis juillet, les frères Borlée et Julien Watrin arrivent avec le plein de confiance aux Jeux. Gros hic, Kevin souffre de la cheville et subit pour l’instant chaque appui à l’entrainement. Cette petite contrariété pourrait peser lourd face au top mondial..

Evi Van Acker (Laser Radial)

Médaillée de bronze à Londres en 2012, Evi Van Acker représentait notre meilleure chance de médaille cette année. Dixième après 6 régates, ses chances de médaille commencent doucement mais sûrement à s’envoler. La Gantoise est malade depuis quelques jours, une infection contractée à cause de la qualité déplorable des eaux de la baie de Rio selon son coach. On veut bien le croire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité