Pukkelpop: Rihanna et les autres

La présence de la diva des Barbades a presque éclipsé le reste de l’affiche d’un Pukkelpop de moins en moins alternatif.

illus3216_pukkelpop_isopix

Rihanna au Pukkelpop, le festival indie qui donnait voici quelques années encore la température des courants émergents à la veille de la rentrée? Et pourquoi pas? Initialement programmé à Werchter le jour de la fête nationale, le concert de Riri a été déplacé dans la plaine de Kiewit pour des raisons de sécurité. Passé l’étonnement, voire les critiques des gardiens du temple, Rihanna a finalement réussi à attirer ses fans dans le Limbourg. On rappelle d’ailleurs que le jeudi 18 août, jour de son passage au Pukelpop, a été la première journée du Pukkelpop à afficher complet. Rihanna sera précédée sur la grande scène par The Last Shadow Puppets, les faux héros et vrais connards de Eagles Od Death Metal ou encore les revenants punk H&M de Good Charlotte. Voilà ce qu’on appelle du grand écart.

Pour le reste, cette édition du Pukkelpop confirme la tendance de l’édition 2015. Étalé sur quatre jours (un de plus) sur l’un des sites les plus accueillants du circuit, le “Pukkel” comme le surnomment ses habitués, se place désormais comme le frangin aoûtien de Rock Werchter, avec d’un côté des têtes de gondole fédératrices et, sous ses chapiteaux bariolés, des gâteries destinées à ravir un  public en quête de fête et de découvertes. Pour les blockbusters, outre la diva R&B, on pourra citer LCD Soundsystem qui fête son grand retour, les inusables Chemical Brothers ou encore Noel Gallagher, déjà vu et revu en Belgique ces douze derniers mois (A.B., Rock Werchter, Forest). Le Pukkelpop décroche également de belles exclusivités. On pense aux Belges Soulwax et à Oscar And The Wolf qui proposeront du nouveau matériel, au duo Cassius qui dévoilera son album prévu début septembre, à M83 auteur du recommandable “Junk”, à The Kills, Warpaint, Cage The Elephant ou encore au phénomène hip-hop Anderson .Paak. Amoureux des lieux, Tom Barman se produit à deux reprises sans dEUS: avec son projet jazz Taxiwars et aux côtés de CJ Bolland avec Magnus. Cool. Pour montrer tout l’éclectisme d’un festival riche de dix scènes, on signale également qu’André Brasseur ouvre la journée du samedi avec son Moog et que c’est le survivant “one, two, three, four” des Ramones, le batteur Marky Ramone, qui la clôture. Yep. 

Précurseur sur beaucoup de terrains extra-musicaux, le Pukkelpop veille tout particulièrement au confort du public en lui offrant des grands espaces “chill”, une mini-fête foraine, des bars à huîtres/champagne, des espaces “découvertes”, un parcours “food truck” haut de gamme et bien d’autres surprises encore.   Personne, par contre, ne s’est inspiré de sa mode des grands drapeaux colorés qui font le bonheur d’Instagram.

PUKKELPOP, du 17 au 20/8. Kiewit. www.pukkelpop.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité