Emma Bale enchante le BSF

Décidément, l’édition 2016 du BSF commence sur les chapeaux de roues. Affluence, beau temps, jolies prestations, le festival bruxellois fête ses quinze ans avec brio.    

image1

Il souffle un vent de plaisir sur le Brussels Summer Festival ce samedi soir. Du côté du Mont Des Arts joue Mickey 3d, le français accompagné de quatre musiciens pour l’occasion offre un moment suspendu, une performance tout en douceur où il aborde Sylvie, où il parle des gens raisonnables, mais surtout où il arrive à mettre toute l’assemblée dans sa poche, et ce malgré un petit manque d’énergie. Une belle mise en appétit pour découvrir la prestation de la toute jeune Emma Bale qui se produit dans la salle de La Madeleine pour clôturer la soirée.

Chaleureuse et timide à la fois, l’artiste de 17 ans affiche un look virginal, longue robe blanche en dentelle et fleur de papier sur le micro. Hypnotisante, la chanteuse a la voix claire et pure, un organe puissant qu’on avait déjà pu découvrir en radio sur le titre Run de Lost Frequencies ou encore sa collaboration avec Kodaline pour All I Want, mais qui frappe en live par tant d’intensité. Un petit bout de femme qui glousse entre chaque morceau et s’excuse de ne pas trop maîtriser le français alors qu’elle le parle très bien. Le contraste entre celle qui s’exprime lors des intermèdes et celle qui nous absorbe à chaque montée est déroutant, mais agréable. On s’en souviendra.

Sur le même sujet
Plus d'actualité