Les J.O. des Belges

Ils seront 110 athlètes belges à participer aux Jeux de Rio. C’est moins qu’il y a quatre ans et pourtant nos compatriotes espèrent faire mieux que lors des décevants Jeux de Londres.

illus3116_jo_belga

Qui dit J.O. dit vedettes internationales. Star parmi les stars, Usain Bolt a soif d’or pour sa troisième olympiade consécutive. Aligné sur 100, 200 et 4 x 100 m, le demi-dieu du sprint jamaïcain reste, en tant qu’homme le plus rapide du monde, l’attraction n° 1      durant ce mois d’août. Dans le genre légende vivante, Michael Phelps n’a pas grand-chose à lui envier et pour cause: il est l’athlète le plus titré de l’histoire olympique avec 22 médailles dont 18 en or. Le nageur américain sorti de sa retraite anticipée l’année passée fait un retour qui sera forcément scruté à Rio. Mais, à côté de ces monstres sacrés, la plupart des participants sont de complets inconnus pour qui les Jeux sont l’occasion de profiter d’un peu de la gloire d’ordinaire        réservée aux sports et champions les plus médiatisés. 

Côté belge, ils sont 110 athlètes à s’être envolés au pays des Cariocas, soit cinq de moins qu’à Londres il y a quatre ans. La Belgique présentera une délégation plutôt éclectique puisque nos sportifs participeront à 24 des 48 disciplines représentées dont la très grande majorité en individuel. Seules équipes présentes au Brésil, les Red Lions emmenés par Tom Boon, l’attaquant vedette et le capitaine John-John Dohmen en hockey, le relais 4 x 400 m des frères Borlée, l’équipe féminine de gymnastique, les nageurs du 4 x 100 et 4 x 200 et les skippers de l’équipe de voile. Parmi les absences, notons celle de l’équipe féminine de hockey. Les Red Panthers n’ont pas su engranger une deuxième qualification olympique consécutive après des résultats décevants, notamment en coupe du monde l’année dernière.

Avec 24 athlètes, soit près d’un quart de la sélection,   l’athlétisme s’impose comme le sport le plus représenté devant le hockey (16), le cyclisme (14), la natation(9) et la gymnastique artistique (6). Le golf fait un retour aux Jeux remarqué après une absence de 112 ans et envoie directement trois Belges sur les greens de la “cité merveilleuse”. 

Toujours Jean-Mi

Reste à présent aux heureux élus à prester et à gagner. Après deux olympiades décevantes (une médaille d’or et une d’argent à Pékin en 2008 et deux d’argent et une de bronze à Londres en 2012), la délégation belge veut faire mieux et vise trois à cinq médailles à Rio. Dans plusieurs disciplines, nos chances de succès sont réelles. Parmi les favoris annoncés, citons notre championne de voile Evi Van Acker, le taekwondoka Jaouad Achab, le golfeur       Thomas Pieters, l’excellente judoka Charline Van Snick, le lanceur de disque Philip Milanov ou encore les Red Lions qui figurent au top 5 mondial et sont potentiellement médaillables eux aussi. 
D’autres bonnes surprises restent probables notamment en athlétisme avec les Belgian Tornados des trois frères Borlée et Julien Watrin. Cinquième aux championnats du monde l’an dernier, notre relais 4 x 400 m pourrait capitaliser sur son expérience (et un peu de chance) pour venir  titiller les dream teams américaines et britanniques. En tennis, David Goffin s’est installé aux portes du top 10 mondial et pourrait créer la surprise. Malgré l’absence de Federer, le natif de Rocourt devra sortir son meilleur jeu pour écarter une concurrence féroce. On peut aussi espérer frissonner avec le nouveau champion d’Europe de     décathlon Thomas Van der Plaetsen et la nageuse Fanny Lecluyse si elle parvient à transposer ses récentes performances sur grand bassin. 
Mais avoir de bons résultats ne veut pas seulement dire ramener des médailles. “Plus que jamais, nous mettons l’accent sur les places de Top 8 dont nous espérons que le nombre aura encore augmenté par rapport à l’édition précédente”, explique, modestement, Philippe Vander   Putten, le CEO du Comité olympique belge. De son côté, la société de statistiques sportives Gracenote, qui se base sur les résultats obtenus en Championnats du monde et autres compétitions proches des Jeux, pronostique quant à elle 4 médailles pour la Belgique cet été. Les noms des favoris? L’argent pour Evi Van Acker (déjà médaillée à Londres) en voile, le bronze pour Filip Milanov, vice-champion du monde de lancer du disque, ainsi que pour Jaouad Achab et Si Mohamed Ketbi, deux pointures de taille en taekwondo.

Jean-Michel Saive qui a pris sa retraite internationale en décembre dernier sera aussi de la partie mais dans un registre un peu nouveau pour lui. Considéré comme l’un des plus grands sportifs belges de l’histoire, Saive, qui a participé aux Jeux olympiques à sept reprises, sans jamais décrocher de médaille, est désormais candidat à la commission des athlètes du Comité international olympique (CIO). Ses pronostics? “Je n’ai pas envie de mettre davantage de pression sur les épaules de nos sportifs. J’espère qu’ils vont signer de belles performances, battre des records de Belgique pour atteindre d’éventuelles finales et remporter le plus de médailles possible”, a commenté le pongiste. 

La suite de notre dossier dans le Moustique du 3 août 2016 et sur notre kiosque en ligne

Rafal Naczyk, avec Hadrien Loiseau

Sur le même sujet
Plus d'actualité