La sale affaire Morandini

Accusé d’avoir “trompé” des comédiens en prenant l’identité d’une femme pour quémander des vidéos de nu, l’animateur d’Europe 1 risque sa carrière.

illus3016_morandini_isopix

Après le “DSK Gate” ou le “Benzema Gate”, voici le tout dernier épisode de cette longue série évoquant les plaisirs coupables de l’Hexagone, le “Morandini Gate”. Encore une affaire de mœurs, encore un scandale peu reluisant pour un homme de pouvoir. Concrètement, tout a commencé avec une enquête de huit pages sortie dans Les Inrockuptibles il y a un peu plus de deux semaines. On y découvre les témoignages de jeunes acteurs, à peine   majeurs. Tous ont été contactés via le site de petites annonces Nawak pour participer à une websérie nommée Les faucons qui raconte la vie dans une équipe de foot de la banlieue parisienne. Tous ont répondu à une certaine Catherine de Ne Zappez Pas! Production, la boîte de prod de l’animateur Jean-Marc Morandini. Très rapidement, cette dernière va demander aux comédiens de lui envoyer des photos d’eux nus, en plus des scènes classiques de monologues et d’improvisation. Elle va leur parler d’épilation intégrale, de masturbation, oubliant parfois qu’elle est une femme en se disant “impatient”, “heureux” ou   encore “désolé”. Sauf que cette certaine Catherine ne serait en fait qu’un pseudonyme employé par Jean-Marc   Morandini, seul employé de la SARL Ne Zappez Pas! Production, pour mettre les jeunes acteurs en confiance.
Et “Catherine” n’est pas du genre sainte nitouche. Même si elle précise bien qu’il n’y aura pas de scènes de sexe ou d’érection dans la série, elle incite les comédiens à           repousser leurs limites pour voir de quoi ils sont capables, et prétend que d’autres jeunes hommes lui ont envoyé des scènes de masturbation. Quand l’un d’entre eux s’exécute, elle le félicite: “Je n’ai pas compris si vous alliez jusqu’à l’éjaculation… En tout cas, vous êtes surprenant car vous osez vraiment aller loin et on apprécie”. Certains de ces candidats obtiendront des rendez-vous avec Jean-Marc Morandini himself. Des castings qui finiront à chaque fois par une photo “de nu”, mais dans le respect, semble-t-il. Elle proposera même à un des acteurs de “tenter une fellation avec JMM […] qui n’est pas n’importe qui, star de la radio et de la télé”. Acte qu’il refusera. Mais apparemment, “Catherine” n’a pas froid aux yeux. Elle ira jusqu’à demander à un autre jeune homme de venir à Paris avec son petit frère de quatorze ans, puis change d’avis et lui dit de tourner une vidéo avec lui: “Si vous voulez vous masturber en vous approchant par exemple. Ça peut vous amuser, et lui aussi?” Il coupera court à la conversation. Quoi qu’il en soit, la websérie sera tout de même tournée. Les scènes de nudité y sont gratuites, mais surtout, les comédiens doivent signer un contrat qui stipule qu’ils offrent leurs services “à titre gracieux”. Sans rémunération donc. Un coup de pouce pour leur carrière selon la production.

La suite du dossier dans le Moustique à lire sur kiosque.moustique.be dès le 27 juillet 2016

Sur le même sujet
Plus d'actualité