Flâner l’été à Bruxelles

Malgré une ambiance qui cherche toujours à retrouver le moral,  le Brussels Summer Festival propose Feel The City, circuit annexe qui nous envoie balader dans les musées et les cafés. Focus.

illus3016_bxl_belga

Après la Pride, Couleur Café et les festivités du 21 Juillet, Bruxelles multiplie les rassemblements de masse, preuve que les autorités locales – il ne manquerait plus que ça – ne baissent pas les bras face à la menace. Le Brussels Summer Festival devrait finir – on l’espère – de mettre un terme à la psychose post-attentats. Malgré un niveau d’alerte bien calé à 3 (4 étant le maximum), Bruxelles tente de reprendre des couleurs et de retrouver son état d’esprit, celui d’une ville rieuse et joueuse où la culture des terrasses et des cafés reste centrale. Après une fin d’hiver et un printemps catastrophiques pour le secteur de l’horeca – selon les derniers chiffres, 2.577 des 12.000 hôtels, cafés et restaurants bruxellois sont au bord de la faillite ou de la restructuration économique -, l’été pourrait aider à remonter le moral des troupes.
Dans une ambiance tendue où se sont mêlés lockdown, problèmes de mobilité (métro au ralenti, tunnels fermés, piétonnier casse-tête) et paranoïa palpable, les musées, eux, ont enregistré une baisse de fréquentation de 21,4 % par rapport à 2015. Programme annexe à la programmation musicale, Feel The City place clairement le BSF sur la carte d’une capitale qui cherche à retrouver son souffle. Feel The City propose aux détenteurs du Pass 10 days (celui à 65 euros) de profiter d’avantages concernant l’entrée dans toute une série d’endroits – musées, cafés, restaurants… “Le festival est sur leur terrain, il est donc important d’en faire profiter les musées et les commerces”, précise Sophie Goldberg, coordinatrice du BSF. 

Aller dans les musées  

Vedette de la sélection des musées dans Feel The City, le musée Belvue – musée de l’histoire de la Belgique sur la place des Palais – vient de rouvrir ses portes, proposant de nouvelles collections dépoussiérées et mieux mises en scène. Une sorte de “Belgique pour les nuls” où l’on découvre l’évolution de la dynastie, en même temps que les moments marquants de l’actualité qui n’est jamais que l’histoire en train de se faire. À Bozar, on recommandera très chaudement Facing The Future,  l’expo estivale dont on vous a déjà dit tout le bien et qui fait le tour des grands courants d’art des deux côtés du rideau de fer entre 1945 et 1968. Plus intrigant et, mine de rien, dans l’air du temps, le Musée belge de la Franc-maçonnerie est installé dans un bâtiment néoclassique qui, à lui seul, vaut la visite.
Autres lieux à découvrir (souvent à moitié prix mais pas toujours): Expo Harry Potter, Centrale For Contemporary Art, Choco Story (musée du chocolat), Musée des Brasseurs belges, Musée Magritte, Musée des Instruments de musique…

Aller dans les restos et les cafés

La terrasse du Roy d’Espagne est une vraie expérience lifestyle – elle offre une vue panoramique sur la Grand-Place et une carte de bières à ne pas savoir où donner de la tête. S’y installer c’est l’occasion de jouer les touristes à la maison. Moins traditionnel (la maison du Roy d’Espagne date du XVIIe!) et plus à la mode, Knees To Chin est un nouveau lieu (dans le centre en tout cas) qui fait la part belle au rouleau de printemps – on les a goûtés et on les a trouvés très frais. Aussi très en vogue, le bar à tapas Le petit comptoir a l’avantage de sa position géographique – la très théâtrale Galerie du Roi – et propose des planchettes – charcuterie, croquettes de crevettes, tartines… – ainsi qu’une belle sélection de bières artisanales et de vins venus de partout.
Autres endroits à visiter: Madame Moustache, lieu bien connu des noctambules en quête de décors et de sons    alternatifs. Au programme, soirées dansantes et live.

Aller ailleurs  

Flâner à Bruxelles, c’est aussi découvrir la capitale et ses quartiers à vélo. Associé au BSF, Pro Vélo propose plusieurs itinéraires. Une façon d’expérimenter la ville autrement, elle dont le trafic souffre durant toute l’année d’une très mauvaise réputation. Les plus flemmards monteront dans le Bus Bavard pour des visites guidées sur des thèmes aussi variés que “Jette, la commune où Magritte posa son chapeau” ou “Un autre regard sur Molenbeek”. Et comme le concept Feel The City voit loin, on pourra même trouver des réductions au Mediamarkt de la rue Neuve. Il ne manque plus que la boulangerie et la boutique de fringues et la panoplie est complète.  

Tout savoir sur Feel The City

Sur le même sujet
Plus d'actualité