Comment le 21 juillet aura bien lieu

Feu d'artifices, festivités au cœur de la capitale, Bruxelles-les-Bains, festivals aux quatre coins de la Belgique, foire du Midi… La tuerie de Nice relance à nouveau la question de la sécurité des lieux publics et remet en question la tenue d'événements populaires.

belgaimage-83058488

Non, la folie meurtrière qui s’est encore exprimée en France n’empêchera pas la Belgique de vivre un 21 juillet festif et diversifié.

C’est en tout cas le message adressé par le gouvernement belge qui, s’il annonce sans surprise renforcer les mesures de sécurité autour des festivités, ne prévoit aucune annulation. Le feu d’artifices sera bien tiré, la place du jeu de Balle « swanzera » bien aux rythmes du bal populaire et l’odeur des croustillons envahira le boulevard de la foire du Midi dès ce 21 juillet.

Concernant le feu d’artifices et les festivités du 21 juillet, les mesures étaient déjà strictes au vu du niveau 3 de la menace terroriste maintenue depuis des mois par l’OCAM. Il s’agira donc d’un enième tour de vis pour empêcher tout drame comme hier sur la Promenade des Anglais à Nice.

La veille, la place du jeu de Balle, au cœur du quartier populaire des Marolles à Bruxelles, accueillera, comme prévu, le bal populaire et le resto populaire où seront servi des milliers de moules  frites.  Là aussi, le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, insiste: tout sera fait pour que le niveau de risque soit – sinon nul – le plus bas possible.

La Foire du Midi, elle, est toujours là. Comme prévu. Une attention toute particulière sera cependant portée aux différents points d’accès par lesquels des véhicules pourraient accéder à la foule. Ailleurs, comme à Dour Festival où la sécurité a été fortement renforcée pour cette édition, on vit avec la menace lourde et pesante des attentats terroristes depuis les funestes tueries de Paris et Bruxelles. On sera donc encore plus vigilants mais pas totalement pris de court. Bref, il faudra malgré tout continuer à vivre, sourire et danser.  Pour que la terreur ne gagne pas au final même si, à chaque événement tragique, c’est un peu plus de plomb qui pèse dans nos poches.

Sur le même sujet
Plus d'actualité