5 raisons de détester les pandas

Effervescence sur les réseaux sociaux: Pairi Daiza a annoncé la naissance d'un bébé panda. Et si on arrêtait d'aimer ces ours ratés?

isopix_22555061-001

Ok, d’accord, on est « mauvaise gueule » comme on dit dans certains coins de Wallonie, mais honnêtement, un panda c’est d’un chiant! Alors quand on s’extasie devant Hao Hao avec son micro-bébé tout rose dans la gueule, on s’interroge sur les raisons qui font que beaucoup s’extasient devant cet animal. Et on a trouvé plein de raisons pour les détester.

#1 Un panda, c’est vicieux

Déjà qu’il n’en touche pas une tout au long de la journée, qu’il n’a aucune interaction sociale avec ses congénères et qu’il a une libido proche de -20, le panda est en plus un sale voyeur. Des observations de l’animal dans son milieu naturel montre que les jeunes mâles préfèrent mater les autres que de s’occuper eux-mêmes des femelles. Le panda, un animal à ne pas inviter dans son intimité.

#2 Un panda, ça ne sert strictement à rien

Le panda passe sa vie à dormir, manger, dormir, manger. S’il a des prédateurs comme le dhole (un chien sauvage) ou le léopard, le panda ne chasse que le bambou. Bref, même sur le schéma de la chaine alimentaire, le panda ne sert à rien. Si au moins, le panda était courageux, pouvait être monté, servir à l’agriculture,… mais non… Le panda ne sert à rien. A part à créer des embouteillages dans la région montoise. Et ça ne risque pas de s’arranger.

#3 Un panda, ça ne mange que du bambou et ça le rend encore plus neurasthénique

Vous êtes intolérant au gluten, vous mangez du gluten vous? Le panda si! Il est intolérant au bambou, car il possède un estomac de carnivore, mais ne mange que du bambou. Des soigneurs chinois ont testé la viande comme alimentation des pandas. Les animaux ont bien aimé mais sont devenus directement agressifs. Par contre, le panda aime le miel au dessert.

#4 Un panda, c’est immangeable

Envie de créer une hype culinaire, cuisinez du panda? Des chercheurs ont testé la viande de panda: c’est immonde. La viande a un goût acide très prononcé. Bref, encore une fois, le panda, ça ne sert à rien!

#5 Un panda, ça a un pouvoir sournois sur notre cerveau

Et c’est là qu’est le plus vicieux car même si on veut détester le panda, on sera obligé de l’aimer. C’est la science qui le dit. Le panda agit sur notre cerveau car il nous rappelle les bébés humains: rondouillards, patauds et avec des yeux démesurément grands par rapport au reste du corps. Bref, si vous détestez les enfants, vous devriez résister au pandagate!

Bien sûr, la naissance de ce petit mâle à Pairi Daiza donne aussi des raisons de se réjouir:

#1 Ca doit quand même fort fort énerver Bart De Wever

Lui qui voulait les pandas pour le zoo d’Anvers doit apprécier le battage médiatique autour de cette naissance qui va encore donner plus de raisons à toute la Flandre de se ruer à l’excellent parc Pairi Daiza

#2 Charles Michel likes le panda

Un panda et par magie les grévistes disparaissent des écrans. Finis les directs des piquets de grève, finies les interviews incendiaires des syndicats: place au Panda.

Et pour conclure, on sera de bon compte. On a regardé la vidéo de Hao Hao et son « bébé miracle », alors on la partage aussi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité