Ciné-concert majestueux au Cirque Royal

Bertrand Cantat a rejoint  son complice Pascal Humbert pour reproduire la bande-son du film Les premiers, les derniers de Bouli Lanners. Magnifique.

LespremiersderniersBouli

Dans une plaine infinie balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d’un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d’Esther et Willy, un couple en cavale. Et si c’était la fin du monde? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers.

Auréolé de deux prix au Festival International du Film de Berlin 2016, Les premiers, les derniers est sorti au mois de février. À l’occasion des Nuits Botanique, le compositeur Pascal Humbert a entièrement revisité la bande originale du film de Bouli Lanners pour une soirée ciné-concert unique. Point d’orchestre su scène, juste une poignée d’instruments – guitare, violon, violoncelle, saxophone ténor et percussion – pour mieux correspondre à la dimension humaine du film. Les envolées folks embellissent ce road-movie apocalyptique aux allures de western surréaliste. En témoigne l’écrasant silence du public présent au Cirque Royal, subjugué par la photographie crépusculaire captée par réalisateur belge et par la musique de ce quintette symphonique intimiste.

Tombe alors le générique. Et aux mélodies se joint la voix puissante et reconnaissable entre toutes de Bertrand Cantat. En toute discrétion, l’ancien chanteur de Noir Désir a rejoint l’ensemble musical positionné à gauche de la scène. L’assemblée, elle, se laisse porter, espérant que ce show-case ne s’arrête jamais. Elle se tait jusqu’à la dernière note de violon, avant de se lever et d’applaudir chaleureusement les musiciens ainsi que le réalisateur, présent dans la salle. Merci, à vous tous les artistes, pour ce moment magique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité